Le Grand Entretien du mensuel de décembre : Pierre Péan

ENTRETIEN - Pratiques douteuses, collusion d’intérêts au sommet de l’État, financement de la vie politique… La République des mallettes a pour personnages principaux Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin, Claude Guéant, Henri Proglio et un intermédiaire qui ne s'embarrasse pas de circonvolutions : "Je les tiens tous par les couilles", prétend Alexandre Djourhi. Rencontre avec l'auteur de ce livre-enquête, le journaliste Pierre Péan.

Lyon Capitale : La France est-elle un pays corrompu ?

Pierre Péan : Votre question laisse supposer que toute la France est corrompue. J’essaie de montrer que, depuis le début des années 1990, il existe de la corruption dans l’appareil d’État, autour des grands contrats et notamment ceux d’armement. Auparavant, il y avait une tolérance de la justice en matière de financement de la vie politique. Nous ne pouvons pas parler de corruption généralisée et j’emploie donc le terme d’oligarchie financière. Une centaine de personnes évoluent dans un système hors sol...

La suite du Grand Entretien de décembre dans le n° 706 du mensuel, en vente en kiosque ou sur lekiosque.fr

à lire également
Hôtel de police © Tim Douet
Deux plaintes pour corruption visant le policier qui a dirigé l’enquête dite des ripoux de Vénissieux et d’autres dans le milieu des fourriéristes lyonnais ont été enregistrées par le parquet de Lyon, qui a saisi l’IGPN. Elles émanent des gérants de la fourrière de Villeurbanne, qui lui reprochent d’avoir lancé un contrôle à leur encontre à la demande d’un concurrent. Concurrent avec lequel ils sont en conflit au pénal.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut