(Photo Hadrien Jame)

La Ville de Lyon hérite d'un million d'euros, légué par le fondateur d'Adecco à sa mort

Le fondateur d'Adecco, décédé il y a un an, a légué 1 million d'euros à la Ville de Lyon "pour le secteur culturel", annonce son notaire. La moitié de la somme devrait être consacrée au Musée Guimet et à la Biennale d’Art contemporain, explique la majorité écologiste au conseil municipal ce jeudi 7 juillet. Un choix pas vraiment satisfaisant selon l'opposition.

Le notaire de Philippe Foriel-Destezet, fondateur d'Adecco décédé il y a un an, a informé d'un legs de 1 million d'euros adressé à la Ville de Lyon par son client. Dans son testament, le Lyonnais a effectivement institué le legs de 1 million d'euros pour le secteur culturel. Une somme que la Ville de Lyon va grandement investir dans les travaux du Musée Guimet et de la Biennale. En début de séance du conseil municipal, Audrey Henocque, première adjointe au maire de Lyon, a assuré avoir tenté de joindre la famille, pour avoir les détails sur l'avenir de ce legs. Sans succès, selon l'adjointe. En milieu de journée, le maire de Lyon Grégory Doucet a "remercié" une nouvelle fois Philippe Foriel-Destezet et sa famille.

L'opposition pas convaincue

Dans l'opposition, le devenir de cette somme d'un million d'euros pose question. Le groupe Droite centre et indépendants aurait préféré un investissement plutôt qu'elle soit utilisée dans les travaux de rénovation du Musée Guimet ou de la Biennale. De son côté, Denis Broliquier, ancien maire du 2e arrondissement rendait hommage au fondateur d'Adecco avant d'ajouter "vouloir donner son nom à un espace public ou à défaut la pose d'une plaque commémorative dans un lieu symbolique" à cet homme qui a "fourni du travail plus d'un million de personnes". Il en a également profité pour tacler la majorité écologiste et leurs alliés qui définissent les entreprises - comme Adecco - comme de "l'esclavagisme moderne" et des "nouveaux négriers".

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut