argent-public-subvention-depense-300x225

La start-up lyonnaise DigiSchool lève 14 millions d'euros

Spécialisée dans l'éducation numérique, la jeune entreprise peut désormais compter sur des alliées de poids, dont la famille Mulliez, quatrième fortune française, rien que ça.

Forte de ses 8.166.560 visites mensuelles en janvier 2016, soit 40 % de plus que sur la même période en 2015, la société Digischool s'est assurée le soutien d'investisseurs de poids pour poursuivre son développement. La start-up lyonnaise vient de lever 14 millions d'euros pour poursuivre son développement.

Avec 13 sites web et 10 applications d'e-learning, la start-up née en 2011 du rapprochement de Kreactive et de Media Etudiant, revendique aujourd'hui 6,5 millions de membres et intéresse désormais les gros poissons, comme la famille Mulliez donc. Cette dernière, dont la fortune est évaluée à 23 milliards d'euros, possède notamment les chaînes Auchan et Decathlon. La famille La Villeguerin et de la Banque pulbique d'investissement (BPI), viennent compléter le triumvirat d'investisseur français prêt à soutenir DigiSchool.

Un financement franco-français pour s'orienter vers à l'étranger, en Angleterre et en Espagne plus précisément où Digischool veut s'imposer comme acteur principal de l'éducation en ligne. Nul doute que les 14 millions d'euros levés aideront à doubler ce cap, notamment pour débaucher de nouveau salariés.

à lire également
Dans l'industrie et les services, l'activité a repris et semble se rapprocher de son rythme normal en Auvergne-Rhône-Alpes, note la Banque de France dans sa dernière enquête. Seule l'hôtellerie-restauration marque encore le pas.
1 commentaire
  1. Master ESC - 6 avril 2016

    Je suis régulièrement sur le web l'actualité de l'éducation, je confirme que Digischool est une référence

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut