La renaissance des tours

Les tours aussi. Il y a eu la symbolique tour de Babel, puis les tours de pierre de San Gimignano au XIVe siècle près de Florence, puis les gratte-ciels de New-York.
Il y a eu les tours d'habitation des années 60, celles qu'on implose aujourd'hui dans nos banlieues. Et les tours de bureaux des années 70, gaspilleuses en énergie et en miroirs narcissiques. Puis les tours sont passées de mode... Avant de revenir par la grande porte il y a quelques années, à Dubaï, Barcelone ou Londres. L'effondrement du World Trade Center aurait pu signer leur arrêt de mort. Il a dynamisé leurs renaissance. "On a présenté à nos clients le projet de la tour T1 pour la Défense... le 11 septembre 2001 !" a confié en riant à Lyon Capitale un représentant de l'agence parisienne Valode et Pistre. Les tours refleurissent, différentes. On les disaient froides et raides, les voilà courbes et ingénieuses, jouissant d'une énergie décuplée. Elles étaient dévoreuses d'énergie, les voilà "réponses à l'aménagement du territoire parce qu'elles occupent moins d'espace au sol". Et on les promet "propres". A Paris, au-delà du périphérique, les tours les plus folles vont bientôt surgir de terre. A Levallois, Boulogne-Billancourt, Clichy, Issy-les-Moulineaux, Aubervilliers, et bien sûr à Courbevois, à la Défense. La tour Phare de Thom Mayne (photo ci-contre), est une forme molle qui culminera en 2012 à 300 mètres, écrasant le record actuel de la tour Total (187 mètres). La tour Generali de Valode et Pistre poussera également à la Défense, en 2010, et jusqu'à 300 m de haut. Au Havre Jean Nouvel va construire une tour de 120 m. A Marseille, plusieurs tours vont grimper, dont une de 140 m. En 2009, Lyon aura aussi à la Part-Dieu sa nouvelle tour Oxygène (115 mètres).
Ph. C.

Marseille décoiffe
Dans la lignée de Barcelone et de Londres, Marseille multiplie les projets audacieux, notamment de superbes tours. On en prévoit 4 prestigieuses dans les années qui viennent. La plus haute, 148 m, la French line de la CMA-CGM est concue par l'irakienne Zaha Hadid pour 2009. La même année, l'italien Massimiliano Fuksas construira l'extraordinaire Euromed center. Jean Nouvel, lui, construira la Pietra-Constucta. Quant à l'agence Arte Charpentier, associée à Fabrice Drain, elle est en charge
de la Tour Icade, 138 m, un bien meilleur projet que celui qu'elle pilote à Lyon. Mais c'est à l'architecte marseillais Fabrice Drain qu'on doit le très beau dessin de la tour.

Paris au top
Paris-la Défense est en train de préparer une rafale de tours de grande hauteur particulièrement séduisantes. Citons pour les plus folles, la Tour Phare signée du californien Thom Mayne. En 2012, avec 300 m de haut, ce sera la tour la plus haute de France. Commanditée par Unibail-Morphosis, sa conception est très écolo. Des éoliennes situées au sommet fourniront même une partie de l'électricité necessaire aux 130 000 m2 de bureaux. En 2010, l'agence Valode et Pistre, devrait faire sortir de terre la Tour T1, mais aussi la Tour Generali, frisant les 300 m de haut. Des panneaux voltaïques et panneaux régulateurs de chaleur fourniront l'eau chaude aux 90 000 M2 de bureaux. Le cône cachera de grandes turbines productrices d'électricité. Des jardins en plein air pousseront entre les bureaux et le treilli de la facade.

Le Havre se mouille
Jean Nouvel construira pour 2008 Odyssey 2, 120 m de haut, au Havre. De conception très écolo, la tour abritera un complexe consacré à la mer et au développement durable.

à lire également
Soleil météo montée de la Grande-Côte Pentes Croix-Rousse
Lyon a en moyenne 2000 heures d’ensoleillement par an, d’après une étude de Futura Sciences. C’est loin derrière Marseille qui compte plus de 2800 heures d’ensoleillement annuelles.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut