SNCF rails TER
© Tim Douet

La région créée une association pour l'acquisition des TER

Comme annoncé lors du 9e Congrès de l’Association des Régions de France (ARF) en septembre dernier, la région Rhône-Alpes lancera ce jeudi "l'association d'études sur le matériel roulant".

Un dossier qui ne devrait guère créer de débats au sein de l'assemblée régionale, dans la mesure où la nouvelle organisation doit permettre à la région de devenir pleinement propriétaire de ses TER, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui.

Selon l'organisation actuelle du système ferroviaire français, la région achète les trains mais elle n'a aucune visibilité sur la gestion des délais de commande, de livraison ou sur le contrôle des achats effectués. Un système qui manque de "transparence" selon elle.

Sans attendre la réforme ferroviaire promise par le gouvernement, Rhône-Alpes s'associera donc ce jeudi avec 7 autres régions de France (Pays de la Loire, Auvergne, Bourgogne, Aquitaine, PACA, Picardie et Ile-de-France), le Syndicat des transports d'Île-de-France (STIF) et l'association des Régions de France (ARF) pour lancer une réflexion commune sur une réforme du système ferroviaire. A terme, les régions envisagent ainsi d'atteindre une taille critique pour négocier en direct avec les fabricants de matériel roulant, et peut-être bénéficier d'une structure de portage commune.

La région adoptera les statuts de la nouvelle association de réflexion ce jeudi et votera une cotisation exceptionnelle "d'un montant maximum de 60 000 euros" pour ses "besoins d'études" sur la période 2014-2015.

Faire défiler vers le haut