La Marche#3 © Jean-Louis Fernandez

La Métropole de Lyon valide le projet de Cité internationale des arts du cirque 

Lors du conseil métropolitain, la collectivité a validé ce lundi le programme relatif à la construction de la Cité internationale des arts du cirque et lui a accordé une subvention de 435 000 euros. 

Le projet d’une Cité internationale des arts du cirque, initié en 2021 par l’École de cirque de Lyon et la Compagnie les mains les pieds et la tête (MPTA), a été validé ce lundi lors du conseil métropolitain. Ce nouveau site sera implanté sur un foncier de la Métropole de Lyon, au sein du projet urbain Puisoz - Grand Parilly, à Vénissieux, annonce la collectivité dans un communiqué ce lundi. 

Le ministre de la Culture - Drac Aura, également partenaire du projet, a quant à lui notifié une subvention de 7 millions d’euros à la Métropole de Lyon. Le projet se divisera en deux temps : une première étape pour les "besoins essentiels de l’équipement pour développer un socle d’activités cohérent" et permettre "un démarrage du fonctionnement de l’équipement et une montée en puissance progressive dans de bonnes conditions", et une deuxième phase qui "intégrera les besoins permettant à la structure de répondre à l’ambition d’un lieu-filière."

Lire aussi : La Métropole de Lyon attribue 100 000 euros pour lancer la Cité des arts du cirque

435 000 euros accordés par la Métropole de Lyon 

La Cité internationale des arts du cirque a pour ambition de "développer l’inclusion sociale", "structurer la filière professionnelle des arts du cirque" ou encore de "prendre en compte l’impact environnemental et agir en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes dans le champ des arts du cirque." Elle sera notamment rattachée au festival Les utoPistes, créé en 2011 par la compagnie MPTA. 

À ce titre, la Métropole de Lyon a décidé de leur accorder une subvention de 435 000 euros. Cette aide devra préparer l’édition 2025 des utoPistes, former des formateurs et développer l’offre d’enseignement, notamment au niveau européen avec le programme Erasmus, permettre d’élaborer des actions culturelles diverses et de consolider la filière à travers la production, la diffusion et la création. 

Avant de lancer la réalisation de la première phase du projet, la Métropole de Lyon lance un concours "restreint sur esquisse" qui portera sur "l’entièreté du projet", dont les aspects architecturaux et techniques. 

Lire aussi : Festival : en piste pour de nouvelles utopies !

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut