La guerre des radios

Depuis des lustres, Radio Scoop règne en maître dans le paysage radiophonique lyonnais.

Le dernier sondage médiamétrie révèle que la radio de Daniel Pérez enregistre une belle progression d'audience en retrouvant sa quatrième place des radios les plus écoutées à Lyon (lire tableau). "On essaye d'avoir de l'imagination, d'être originaux, de proposer des programmes de qualité. On est une radio populaire, nous sommes là pour informer, divertir nos auditeurs", défend Alain Liberty, directeur des programmes à Radio Scoop. Les concurrents de Scoop qui jusque là étaient plutôt passifs semblent désormais prêt à riposter. Et notamment la radio Hit and Sport qui a décidé de lancer une émission spéciale municipales animée par Laurent Argelier. Selon nos informations, cela aurait agacé au plus haut point l'état major de Radio Scoop qui propose depuis plusieurs années ce même type d'émission présenté par Gérard Angel. Alain Liberty fait mine d'être surpris en expliquant qu'il n'y a pas de souci avec la radio de Charles Couty. "Hit and Sport, ce sont des gens que l'on connaît bien, avec qui on travaille régulièrement. Ils ont décidé de créer une émission sur les municipales mais leur axe de traitement était totalement différent du nôtre. Ils ont choisi la "peoplelisation" alors qu'à Scoop ont a opté plutôt pour l'aspect sérieux de la chose."

Du côté de radio Espace, la rivalité avec Scoop ne date pas d'hier. La radio de Christophe Mahé vient de recruter Barth (lire interview) pour animer une libre antenne. L'animateur d'OL TV aura pour mission de redynamiser un créneau qui depuis un an stagne au niveau de l'audience. "Évidemment, ça sera très compliqué. On a plus de chance de se planter que de réussir, mais j'y crois. C'est un gros challenge !". L'ancien animateur de Fun Radio, Skyrock ou encore Europe 2 a une parfaite connaissance du milieu des radios lyonnaises. "En dix ans, les choses ont peu changé. Il y a des radios qui sont bien en place comme Scoop qui aujourd'hui est une vraie machine de guerre et puis il y a d'autres radios comme Espace qui se pose en outsider". Barth ne s'en cache pas, malgré quelques appels du pied, Radio Scoop n'a pas donné suite à son projet d'émission. "Scoop n'a pas répondu favorablement à mes demandes, j'avais jeté deux hameçons et c'est Espace qui a réagi." Et d'ajouter : "Mais je ne suis pas déçu. Scoop fait des choix, je peux tout à faire comprendre." Autre son de cloche pour Alain Liberty qui réfute avoir été en contact avec l'animateur : "Je suis ravi d'apprendre qu'on a refusé Barth sur notre antenne puisqu'en tant que directeur des programmes, je n'ai jamais été en contact avec lui". Quoi qu'il en soit, Radio Scoop devra rivaliser d'imagination afin de conserver son trône de radio préférée des Lyonnais.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut