La gardienne suspendue par sa direction

La gardienne de l'immeuble, qui refuse d'être mutée malgré les menaces d'un groupe de jeunes, a reçu lundi après-midi par huissier une notification de sa direction l'interdisant de travailler dans son immeuble, jusqu'au 3 mai. La direction entend la "mettre au vert" quelque semaine, le temps de mener une opération de sécurité. "Tant qu'elle est là, prise en otage, on ne peut pas agir à fond pour ramener le calme dans cette résidence" expliquait lundi matin Jean-Jacques Bartoli, directeur de la société HLM Alliade, à Lyon Capitale (lire par ailleurs).lien
Pour l'instant, la gardienne reste sur sa position : "Je suis chez moi, je ne bouge pas. Je veux bien leur laisser faire leur action pendant 15 jours, mais je veux un écrit qui me garantit de retrouver mon poste, ici, après le 3 mai."

Lire aussi : Une gardienne d'immeuble vit enfermée derrière une porte blindée lien

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut