La corrida crée des remous dans l'Ain

En marge de la fête, cette quatrième édition aura été marquée par la polémique. Pour la première fois, une véritable corrida s'est affichée au programme. L'OABA (oeuvres d'assistance aux animaux d'abattoir) et l'Alliance Anticorrida dénoncent une 'étape supplémentaire vers la tauromachie pure et dure, dans un département qui n'a aucune tradition taurine.' Au coeur de la polémique, la démonstration de corrida portugaise à cheval, par Patricia Pellen, qui a néanmoins remporté un véritable succès auprès du public.

Bastien Gouly

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut