Des moutons dans les locaux de la Dreal
@confédération paysanne

La Confédération paysanne lâche des moutons à la Dreal

Jeudi, vers midi, la Confédération paysanne a lâché des moutons dans le hall d’entrée de la direction régionale de l’environnement. Elle proteste contre l’augmentation du nombre d’attaques de loups.

Jeudi, des éleveurs de moutons ont investi le hall d'entrée de la direction régionale de l'environnement (Dreal), dans le 6e arrondissement de Lyon, avec 8 brebis. Une action menée par la Confédération paysanne pour dénoncer les attaques de loups sur les cheptels. Les éleveurs réclament que des études approfondies soient menées sur le nombre de loups présents en France et leur répartition géographique exacte.

La Confédération paysanne, qui s’appuie sur des chiffres du ministère de l’Écologie, pointe une augmentation de l'ordre de 30 % des attaques de loup en 2014. Les éleveurs demandent à être reçus par Ségolène Royal.

36 tirs autorisés

En septembre dernier, la ministre avait confié à Jean-François Carenco, préfet de Rhône-Alpes, une mission de "coordination interrégionale du plan d’action national Loup".

"Il faut assurer la biodiversité et faire en sorte de pérenniser le renouvellement de l’espèce. La France n’ira pas mieux quand elle n’aura plus ni lynx, ni vautours, ni loups. Toutefois, le nombre de loups dans les meutes ne doit pas augmenter au-delà d’un certain seuil, pour ne pas mettre l’agriculture en danger", expliquait alors Jean-François Carenco, qui notait que lorsqu’il a pris ses fonctions à la préfecture, il y a trois ans, six tirs réglementés étaient autorisés et que ce nombre est de trente-six aujourd'hui.

à lire également
Jean-François Carenco touche 200.000 euros bruts annuels pour son poste de président de la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Des émoluments qui font de l'ancien préfet du Rhône le quatrième président d'une autorité administrative indépendante le mieux payé, loin devant Chantal Jouanno.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut