La Cité de la Gastronomie fermée, la Métropole de Lyon devra payer 1,7M d'euro

Début juillet, le gestionnaire de la Cité de la Gastronomie, à l'Hôtel-Dieu (Lyon 2e), avait annoncé la fermeture de la Cité. La Métropole de Lyon a voté lundi la résiliation du contrat qui liait la Métropole au gestionnaire du lieu. La Métropole devra rembourser 1,7M d'euro.

Début juillet, le gestionnaire de la Cité de la Gastronomie, à l'Hôtel-Dieu (Lyon 2e), la société Magma Cultura, avait annoncé la fermeture de la Cité.

La Métropole de Lyon a voté lundi en conseil métropolitain la résiliation du contrat qui liait la Métropole au gestionnaire du lieu pour une durée de 8 ans. La Métropole devra rembourser 1,7M d'euro.

La Cité de la Gastronomie, un gros flop

L'ancien maire de Lyon et ancien président de la Métropole de Lyon, Gérard Collomb, en a profité pour tacler David Kimelfeld, le président de la Métropole au moment de l'ouverture de la Cité. Il a jugé la Cité, dans le cadre majestueux de l'Hôtel-Dieu d’une "pauvreté stupéfiante". "Ce n’est pas le projet initial qui a vu le jour, c’est le projet qui a été sagouiné quand je suis parti !", a ajouté Collomb.

Surcotée, survendue, Lyon Capitale avait plongé dans l'univers de la Cité de la Gastronomie en novembre dernier. Un reportage à relire ici.

Le lieu va rouvrir, plus tard

Fermée la Cité, oui. Mais pas définitivement. Le lieu devrait rouvrir sous une autre forme. Plus tard. La nouvelle majorité à la Métropole, écologiste, souhaite lancer prochainement un processus de consultation de la population.

"La décision de Magma Cultura est une opportunité pour la Métropole et les Grandes Lyonnaises et les Grands Lyonnais de se réapproprier ce lieu emblématique du territoire. Je vais me rapprocher de l’ensemble des acteurs économiques, associatifs et institutionnels afin de travailler ensemble au futur de ce lieu. Un avenir qui ne peut se construire qu’avec les habitantes et habitants de la Métropole", avait expliqué, début juillet, le nouveau président de la Métropole, Bruno Bernard.

Lire aussi : Test de la Cité de la gastronomie de Lyon : surcotée, survendue

5 commentaires
  1. Modéré
    Abolition_de_la_monnaie - 28 juillet 2020

    Vu l'emplacement, on devrait peut être faire un "musée de Lyon", regroupant absolument toutes les "têtes reconnues mais méconnues" qui sont de Lyon et des environs proches, avec Claude Terrasse, Barthelemy Thimonnier, Pierre Poivre, etc, etc. et avec des "échantillons" de tous les musées de Lyon (Imprimerie, Tissus, Galo-romain, etc), non pas pour éviter d'aller voir chacun, mais pour au contraire donner envie et faire connaître tous les musées ! 🙂
    .
    Parler aussi de L'Histoire de la ville jusqu'à nos jours, parler de notre passé et présent humanistes mais aussi des positions "peu connues" (pendant la révolution), les avancées ouvrières, etc.
    .
    Tout ceci, non pas pour en tirer une fierté localiste imbécile mais pour montrer "la culture", ouvrir les horizons de tout le monde, inspirer !
    Avec avec du fond cette fois ci, et pas seulement de très beaux agencements mais des étiquettes ridicules qui n'apprennent quasi-rien, le tout dans un bâtiment qui se fissure ! 😉
    🙂

    1. Signaler un commentaire inapproprié
      Michel Raffin - 28 juillet 2020

      Votre idée est bonne mais le bâtiment de l'Hôtel Dieu ne se fissure pas.

      1. Signaler un commentaire inapproprié
        Abolition_de_la_monnaie - 28 juillet 2020

        Je ne parlais pas de ce bâtiment mais d'un "tout neuf" qui a coûté très très cher 🙂

  2. Signaler un commentaire inapproprié
    Galapiat - 28 juillet 2020

    la Métropole ""remboursera"" 1.7M d'euros ? en clair les contribuables

  3. Signaler un commentaire inapproprié
    Michel Raffin - 29 juillet 2020

    Voilà ce qui était écrit à la fin du contrat :
    "Le dossier présente enfin des conditions juridiques et financières très satisfaisantes. Magma Cultura France envisage un CA de 5.3M€/an, prévoit un investissement de 1.6M€ et propose une garantie inconditionnelle et illimitée."
    Donc les 1,7 millions d'euros c'est pour rembourser l'investissement de Magma Cultura à la condition bien sûr que ce montant soit bien réel : on peut émettre des doutes quand on voit les réflexions de ceux qui ont visité l'exposition. Une études approfondie des coûts permettrait de voir s'il n"y a pas eu sur facturation.
    "Une garantie illimitée" et 8 mois après on ferme ?

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut