"La campagne est à l’arrêt", regrette Olivier Pirra (Reconquête) - (vidéo)

Olivier Pirra, porte-parole départemental de Reconquête à Lyon, est l’invité de 6 minutes chrono. Il revient sur la campagne présidentielle d’Eric Zemmour.

Depuis l’invasion russe en Ukraine, la dynamique sondagière d’Eric Zemmour est à la baisse. L’écart se creuse avec Marine Le Pen pour la seconde place qualificative pour le deuxième tour de l’élection présidentielle en faveur de la candidate du RN. “Sur le terrain, on a des mobilisations impressionnantes et de très bons retours terrain. Quand Eric Zemmour fait des meetings, les salles sont pleines. Il y a des ralliements de tous les côtés, un des derniers étant celui de Marion Maréchal”, préfère retenir Olivier Pirra, porte-parole départemental de Reconquête dans le Rhône.

Pour ce membre de Via, le parti de Jean-Frédéric Poisson, Eric Zemmour ne pâtit pas plus que les autres candidats de l’invasion russe en Ukraine : “il y a une campagne qui est à l’arrêt. On ne parle plus des enjeux de l’élection et Emmanuel Macron en tire un profit. Il nous reste quatre semaines pour faire l’état des lieux de ce qu’il a fait et que cette élection ne soit pas enjambée”. Il revient aussi sur le refus d’Eric Zemmour d’accueillir des réfugiés ukrainiens : “il faut être solidaire et répondre à leur besoin. Ils veulent rester en Pologne à proximité de leur pays”.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut