Une Our Body

L'exposition "Our Body" était bien illégale

L'exposition Our Body

À Lyon, on avait "encaissé" en silence… L'exposition Our Body avait débarqué avec ses cadavres plastifiés en mai 2008 à Lyon à la Sucrière, pour la première fois en France, sans que la ville de Lyon ou le gérant des lieux ne s'en émeuvent. Elle avait pourtant été auparavant refusée par la Villette suite à un avis négatif de la Commission d'éthique, comme l'avait révélé Lyon Capitale. Organisée par l'ancien tourneur du groupe Téléphone Pascal Bernardin (Encore Events), spécialisé dans la production de concerts hors normes (Bob Marley, Mickael Jackson, Rolling Stones, Madonna…), l'exposition avait connu un certain succès et avait même été prolongée, malgré un début de polémique et une pétition relayée par

Une Our Body

Lyon Capitale.

Ce n'est que lorsqu'elle est arrivée à Paris en février 2009, que la polémique est vraiment devenue nationale. Au point qu'une plainte a été déposée par deux associations Ensemble contre la peine de mort et Solidarité Chine. Saisi, le juge des référés avait ordonné la fermeture de l'exposition, estimant contraire à la descence la mise en scène de ces cadavres. La décision a été confirmée en appel mais pour un autre motif : c'est l'incapacité des organisateurs à garantir l'origine des cadavres qui était pointée du doigt. Les associations s'inquiétaient en particulier qu'ils puissent s'agir de condamnés à mort chinois. Il est vrai que sur ce point, les organisateurs ne s'étaient pas montrés très sourcilleux : ils s'étaient contentés d'assurer que les corps avaient été prélevés en Chine dans le complet respect des lois… chinoises.

L'affaire a été portée en Cassation. Dans son avis rendu hier, la Cour a maintenu l'interdiction de l'exposition, estimant qu'on ne pouvait tirer profit de l'exposition de cadavres. Citant l'article 16-1-1 alinéa 2 du code civil, qui indique que "les restes des personnes décédées doivent être traités avec respect, dignité et décence", la Cour a en effet jugé que "l'exposition de cadavres à des fins commerciales méconnaît cette exigence."

à lire également
Vue de Lyon – Au premier plan, Gerland © Métropole de Lyon
Après le départ de l’Olympique lyonnais pour Décines, les inquiétudes étaient vives concernant le devenir de Gerland. Mais l’arrivée du Lou et l’installation de l’académie de basket créée par Tony Parker ont clairement changé la donne.
5 commentaires
  1. jerome manin - 17 septembre 2010

    On est à Lyon, ce peut être 'illégal mais juste'©

  2. Elyonor - 17 septembre 2010

    L'un de mes adjoints a employé sa maîtresse puis emploie sa femme aux HCL alors qu'on la voit guerre vu pourtant sa fonction. 'C'est illégal mais juste'©

  3. Patrick - 17 septembre 2010

    Les donneurs de leçon de la gauche boboiste locale ont laissé exposer EN TOUTE CONSCIENCE (merci LyonCap) des corps, qui, peut-être étaient ceux de condamnés à morts... chinois.Nombre de bobos ont du s'extasier devant si sinistre spectacle que le contribuable lyonnais a probablement, bien malgré lui, sponsorisé.Décidemment la notion de Droits de l'Homme est bien à géométrie variable chez les responsables lyonnais (cf les Roms expulsé oui, mais discrètement!, par Monsieur COLLOMB...) : que d'hyprocrisie!Et la droite lyonnaise d'être une fois de plus pathétiquement silencieuse.

  4. Lumière - 17 septembre 2010

    @ manin, elyonor, Patrick :Votre acharnement à vous précipiter sur le moindre bout de gras qui dépasse des immondices publiées par une certaine presse n'a d'égale que la vacuité des propositions de la droite lyonnaise et des bien-pensants Tartuffes qui n'ont qu'une seule obsession, Gérard Collomb. Bizarrement, M. Manin est beaucoup moins volubile lorsqu'il s'agit de décisions du conseil d'Etat (dont je respecte les décisions et les membres)qui sanctionnent les dérives du pouvoir Sarkozyste que ses amis Borloo ou Levy (j'espère qu'elle sera honorée de la juxtaposition de son nom à celui de votre idole) défendent et appliquent chaque jour.'Les langues ont toujours du venin à répandre' Molière.

  5. Patrick - 17 septembre 2010

    @ Lumière : pour information, je déplore au terme de mon petit mot le silence de la droite sur cette affaire, comme sur bien d'autres d'ailleurs.Sur le fond, si vous considérez la retranscription d'un avis de la plus haute juridiction de l'ordre judiciaire comme la publication 'd'une immondice', je pense qu'il est vain de discuter avec vous. Vous êtes en droit de ne pas être d'accord mais par respect pour les lecteurs de ces commentaires et par respect pour votre propre 'intelligence', veillez à ne pas écrire de pareilles imbécilités. D'avance merci.

  6. lyonnais - 17 septembre 2010

    @Patrick, je pense que vous vous trompé en disant que personne de l'autre côté de l'échiquier politique donc à Droite ne c'est jamais exprimé en défaveur de cette exposition.J'ai un vague souvenir que Mr. Broliquier avait un certain malaise sur la provenance des corps et de la façon dont ceux-là avaient été choisis ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut