La photo modifiée des élèves d’Emile-Cohl © DR

L'école Emile-Cohl accusée d'avoir ajouté des élèves noirs sur une photo

Dans une communication destinée à s'installer sur le marché américain, l'école Emile-Cohl a publié une photo d'étudiants où certains visages ont été noircis tandis que des élèves de couleurs ont été ajoutés artificiellement. Du “blackwashing”, dénoncé par les élèves, qui a conduit l'école à suspendre son site internet aux États-Unis.

Élèves à la peau artificiellement noircie, étudiants de couleurs grossièrement ajoutés sur Photoshop ; la communication d’Emile-Cohl n'a pas fait briller les compétences de l'école de dessin lyonnaise. Une photographie d'élève en 5e année a récemment été utilisée par l'école  dans une campagne de publicité destinée à promouvoir l'installation de l'établissement à Los Angeles dans les prochaines années. Or cette photographie a été modifiée pour ajouter plus de diversité au cliché original prise par des étudiants, rapporte Rue89 Lyon. Certains élèves ont vu leur peau noircir à la manière des “blackface” quand d'autres, absents au moment de la photo originale, ont purement été ajoutés via un photomontage. Une campagne lancée la semaine passée et repérée par des étudiants qui ont dénoncé ces modifications sur les réseaux sociaux. “Du blackwashing”, dénoncent plusieurs élèves sur Twitter. “Pour l'ouverture de la nouvelle aile d'Emile-Cohl à Los Angeles ils ont bidouillé la photo de classe en ajoutant des élèves et retouchant certaines couleurs de peau pour simuler une classe d'origines plus variées”, critique l'un d'eux, qui a été le premier à parler de l'affaire.

La photo a depuis été supprimée. De son côté, l'école nie avoir voulu “manipuler” la réalité avec cette photographie et a renvoyé la faute sur l'agence de communication américaine chargée de la création du site internet de l'école aux États-Unis. Le site internet est désormais inactif et l'école a présenté ses excuses aux étudiants. L'école a aussi rompu son contrat avec l'agence de communication.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut