Kiss in : un face-à-face sans fin

Mardi soir, place Saint-Jean, le monde était divisé en deux. D'un côté, des catholiques et des militants d'extrême droite, de l'autre des homosexuels et des sympathisants de leur cause venus s'embrasser.

Le "Kiss in" qui devait avoir lieu samedi dernier a été reporté. Cette fois-ci, la préfecture a autorisé ce rassemblement « bon enfant », qui avait été interdit la semaine dernière pour une question de temps. Surprise en arrivant, les catholiques étaient déjà en place, un homme brandissait un crucifix. Les participants du "Kiss in" arrivaient en trombes. Deux assemblées bien distinctes ont été séparées par les policiers. D’un côté 400 homosexuels et sympathisants de la causes LGBT (selon la Ligue des Droits de l’Homme). De l’autre, une centaine de catholiques et militants d’extrême-droite. Chacun scandait ses slogans : « cathophobie ça suffit » pour les uns, « on veut l'égalité » pour les autres. Une jeune fille explique qu'elle est venue ici ce soir parce que « la vie, c'est un homme et une femme, c'est ce qu'on apprend ». Un homme d'une cinquantaine d'année lui a voulu protester contre « la régression que l'on subit depuis 3 ans de Sarkozy en matière d'égalité ».

Entre prières et revendications

L’embrassade générale, le "Kiss in", n'a pas eu lieu à 19h30 comme prévu mais bien plus tard alors que les catholiques chantaient des textes religieux. Il était intéressant de voir que l'homosexualité est interdite dans la religion selon les uns, quand un mouvement homosexuel chrétien (l'association David et Jonathan) se plaçait de l'autre côté de la barrière pour défendre le droit de s'aimer, même à travers la religion. Au bout d'une heure et demie, les catholiques se sont mis à genoux et ont commencé à prier sur le parvis de la cathédrale Saint-Jean. Les participants du "Kiss in" continuaient de scander des slogans, plein de jeux de mots comme : « on est gay vous êtes tristes » et de s'embrasser, face à eux.

Un départ chaotique

Et entre les deux groupes, un cordon de CRS. Un policier explique qu'ils resteront là « jusqu'à ce que la foule se disperse », un autre tente un brin d’humour : « on reste là jusqu'à ce qu'ils sympathisent ». Pourtant, vers 21h30, alors que le porte parole de la Lesbian and Gay Pride proposait un dernier "Kiss in" et de partir ensuite puisque « nous avons gagné ! », les policiers ont provoqué la fin du rassemblement et dans un mouvement de foule ont lancé des gaz lacrymogènes. Puis ils ont procédé de la même manière du côté des manifestants catholiques. Il était 22 heures quand les diverses associations qui soutenaient le "Kiss in" ont souhaité que tous les participants partent ensemble, afin d'éviter d'éventuelles agressions.

« Protestation contre la dispersion violente »

Dans un communiqué envoyé trois heures après la dispersion, la fédération du Rhône de la Ligue des Droits de l’Homme interpelle la Préfecture du Rhône sur sa « gestion ubuesque » du "Kiss In". Le président Stéphane Gomez « s’interroge » : « Pourquoi la Préfecture n’a pas fait respecter la loi, en acceptant des manifestants fascistes présents illégalement et multipliant les propos et gestes à connotation raciste et homophobe punis par la loi ? Pourquoi la Préfecture a utilisé sans sommation des moyens violents et disproportionnés contre des militants des droits des LGBT totalement pacifistes ? » A suivre.

31 commentaires
  1. Gégé - 19 mai 2010

    Les homos desservent leur cause et se décrédibilisent totalement lorsqu'ils s'adonnent à de telles provocations, aux résultats prévisibles. Heureusement, l'association de gays chrétiens David & Jonathan a relevé le niveau.

  2. Hugo Makouri - 19 mai 2010

    C'est vrai que sur les deux photos on distinguent bien qui sonty les gentils

  3. Hugo Makouri - 19 mai 2010

    C'est vrai que sur les deux photos on distinguent bien qui sont les gentils

  4. Marcus - 19 mai 2010

    C'est dommage qu'on utilise le militantisme homo à des fins anti-catholique... Le faire devant Saint Jean était une provocation affichée, je trouve que c'est mal assumé par les associations LGBT. Ils/Elles ont le droit, mais que cela soit assumé. Il faut pas se cacher derrière un pacifisme de façade et ne tenter pas de se victimiser. C'est trop facile. Ils/Elles ont des problèmes avec l'Eglise ok, ils/Elles vont le lui dire ok.Ce Kiss-in 2010 était fait pour protester contre la position de l'Eglise sur l'Homosexualité. Et les associations ont décidées d'aller manifester devant une des plus importante église de France.Il faut dire les choses clairement et assumer. C'était une action anti-catho... C'est leur droit

  5. Hugo Makouri - 19 mai 2010

    On ne peut nier le petit coté provoc d'un autre coté les attaques portées par le Vatican sont tout juste odieuses. Je ne parle même pas des autres grandes religions...

  6. lyonnais - 19 mai 2010

    Pour qu'ils/elles aient un peu plus de crédibilité envers l population, les assos LGTB auraient dû lancé un appel comme ils/elles l'on fait hier devant toutes les autres parvis des édifices des grandes religions afin qu'il n'y ait pas de communauté qui ce sente plus visé les unes que les autres.Ils doivent assumer leurs provocations.

  7. Marcus - 19 mai 2010

    Donc que Souvestre et Gomez arrêtent de se dissimuler. Qu'ils assument ouvertement leur anti-catholicisme et que cette opération était contre le Vatican. C'est ce coté faux-cul qui est à dénoncer. Ils ont le droit de protester mais pas de tenter de manipuler l'opinion en stigmatisant les catholiques qui s'opposeraient à ce que les gens s'embrassent dans la rue. C'est l'endroit qui a provoquer cette affaire Le Kiss-In sur Bellecour n'aurait jamais soulever une telle réaction et une dépense publique de maintient de l'ordre. Faudrait leur faire payer les lacrimogènes.Même si ceux d'en face était pas les plus progressiste, le soucis c'est que les catholiques modérés et ouverts dont je fais parti se sentent attaqués alors que pour moi la sexualité est du ressort de la vie privée.

  8. Hugo Makouri - 19 mai 2010

    Marcus applique les méthode de Pekin !!! Enorme !!! faire payer les balles, les lacrymos.... heureusement que le ridicumle ne tue pas.

  9. Marcus - 19 mai 2010

    @Hugo, j'avais oublié que les Chinois faisaient payer les balles pour les exécutions lol Enfin tu ne retiens que la boutade, rien à redire sur le reste?

  10. Hugo Makouri - 19 mai 2010

    'j'avais oublié que les Chinois faisaient payer les balles pour les exécutions lol' MarcusHeureux que cela te fasse rire aux éclats. Moi non.

  11. Elodie - 19 mai 2010

    Pas sur que ça fasse avancer les choses ce genre d'affrontement.

  12. Hugo Makouri - 19 mai 2010

    Tous les combats pour le respect des droits de l'homme sont nobles de la peine de mort à l'galité des droits pour les homos. Quel qu'en soit le prix à payer. Mon patronyme trouve son origine dans une contrée ou ils sont régulièrement battus en breche je sais de quoi je parle.

  13. Marcus - 19 mai 2010

    Ce qui me fait rire c'est que tu me sortes un tel argument.Enfin, si tu es d'accord avec moi que cette action était anti-catho par le choix du lieu et que le Kiss In était axé sur la dénonciation des positions de l'Eglise. J'ai rien d'autre à ajouter. Faut assumer

  14. Hugo Makouri - 19 mai 2010

    Anti-Catho je ne crois vraiment pas dénonciation des propos récents du Vatican plus que des 'positions' oui

  15. Marcus - 19 mai 2010

    Je crains que ce n'est pas l'image que cela donne... Le lieu était mal choisi. Enfin... Le mal est fait. C'est dommage.

  16. Muslim - 19 mai 2010

    Quel regard sur l’homosexualité dans nos sociétés modernes ? Par état de fait, l’esprit « bien pensant » qui aurait tout compris de la « modernité » devrait accepter à bras ouvert l’homosexualité comme comportement normal et positif pour la société en générale. Toute opposition, dénonciation ou critique allant à l’encontre de l’homosexualité fait de vous un homophobe déclaré ou en puissance. Le matraquage médiatique à travers les films, les festivals, les gay prides et autres événements mettant l’homosexualité en lumière font que les esprits sont confus, contraints et forcés à une prise de conscience dupée à la source.Il est évident que ceux qui portent l’espoir de la vie et de l’avenir de l’Homme en eux ne peuvent qu’être contre l’homosexualité qui est la négation de la vie et de sa reproduction naturelle. Malheureusement, nos hommes politiques ont perdu tout courage pour préserver la société de ces déviances et de ces comportements contre-nature. Les plus courageux sont de timides passifs qui ont peur de compromettre leur avenir politique s’ils allaient trop loin dans la dénonciation de cette dernière. Ce qui est grave c’est l’impact chez certains musulmans qui commencent à trouver que finalement c’est un phénomène en vogue comme un autre et que les gays et lesbiennes sont sympathiques finalement. On préfère accepter cette réalité qui s’affiche et veut s’imposer plutôt que de la dénoncer et préserver nos enfants de ces déviances sexuelles immondes. ..................... R.A http://laparoledujeunemusulman.blogspot.com

  17. lyonnais - 19 mai 2010

    Muslin: Ce qui est immondes sont vos propos, le fait que vous n'acceptiez pas les différences qui sont les votres.Seriez-vous prêt à accepter un Kiss in devant le parvis de la Grande Mosquée de Lyon ?

  18. vitrolles13127 - 19 mai 2010

    moi qui suis né la bas et qui suis exilé en provence, je trouve cela tres triste pour ne pas dire plus quelle intolerance!

  19. bruno - 19 mai 2010

    Le communiqué complet des organisateurs est en ligne sur rebellyon.info avec un portfolio du kiss-in

  20. willycat - 19 mai 2010

    tant qu'une portion de gays bornés ne voient leur combat que par la provocation au catholicisme, on est pas près de s'en sortir. ces comportements à courte vue sont pitoyables. à quand un kiss in devant une mosquée ou une synagogue ? à moins que les organisateurs n'aient les jetons devant cette idée. jusqu'à preuve du contraire, ce n'est pas l'Eglise qui fait les lois en France mais le pouvoir politique. RDV devant la Préfecture une prochaine fois.

  21. Enzo - 19 mai 2010

    Je trouve tout ça plutôt maladroit. Que vont retenir les gens de ça? Un affrontement entre deux blocs qui de toute façon ne s'entendront jamais. Personne n'en sort grandi et chacun restera sur ses positions. Dommage

  22. willycat - 19 mai 2010

    bien dit enzo

  23. Muslim - 19 mai 2010

    La liberté c'est de pouvoir contester ce fléau qui est un danger pour nos enfants et notre société de demain. Que les gens ont de telle pratique chez eux c'est leur problème... mais en faire un combat et utiliser cela comme de la provocation c'est inacceptable.....pourquoi doit on autoriser ce genre de spectacle hodieux dans la rue à nos enfants.... Je veux le meilleur pour la France.... avec ces pratiques c'est la perversion légalisée à grande échelle....

  24. guipijo - 19 mai 2010

    Muslim, vous êtes à mille lieux de savoir ce que c'est que d'être homo. Ce n'est pas un choix, jamais, et nous aurions probablement tous choisi sans exception d'être hétéro si nous avions pu le jour où nous avons pris conscience de notre différence, tant c'est difficile d'assumer, pour beaucoup, ce que nous sommes, justement à cause de gens comme vous. Pourquoi nous sommes ainsi, aucune idée, et la question n'est plus là. Comment être heureux, authentique, humain, respctueux de nous mêmes et des autres, épanouis,... voilà la vraie question. Et si je me sens plus heureux en aimant un homme plutôt qu'une femme, mais qu'est-ce que cela change pour vous, bon sang ? Vous oubliez tout simplement qu'ils existe de part le monde des dizaines de milliers de couples de gays ou de lesbiennes, qui s'aiment depuis 2, 5, 10, 30 ans ou plus et de façon aussi authentique et belle que vous avec votre compagne, si c'est pas plus compte tenu des batons dans les roues qu'on leur met ! Et ce qu'il font dans leur lit pour nourrir et approndondir l'amour qu'ils éprouvent l'un pour l'autre, en quoi cela vous concerne-t-il ? l'homosexualité c'est aussi ou avant tout des histoires d'amour avant d'être des histoires de sexe !!

  25. Enzo - 19 mai 2010

    @guipijo: je suis tout à fait d'accord avec ce que vous dites, et vous l'expliquez très bien. Hélas, j'ai peur que ce genre de manifestation fasse plus de mal que de bien à la cause homosexuelle.

  26. René - 19 mai 2010

    je note une part d'hypocrisie dans les propos de Stéphane Gomez qui ferait bien d'organiser le prochain kiss in devant la grande mosquée de Lyon, s'il ne veut pas se faire taxer de christianophobie primaire.

  27. Gégé - 19 mai 2010

    je note une part d'hypocrisie dans les propos de Stéphane Gomez qui ferait bien d'organiser le prochain kiss in devant la grande mosquée de Lyon, s'il ne veut pas se faire taxer de christianophobie primaire.

  28. Muslim - 19 mai 2010

    la position de l'islam sur cette question est clair et net.... faire de telle démonstration devant les églises ou les synagogues ou les mosquées ne feront que aggraver la situation et les positions... voir l'article http://laparoledujeunemusulman.blogspot.com/2010/04/quel-regard-sur-lhomosexualite-dans-nos.htmlil faut que chacun comprend que la liberté des uns s'arrête là où celle des autre commence.... que chacun vive sa vie chez soi mais l'espace public se doit être préserver.....

  29. willycat - 19 mai 2010

    réduire le combat homo à un échange de salive devant une Eglise amène obligatoirement la caricature, dommage.

  30. jack - 19 mai 2010

    pfff des extremistes des deux cotés, forcement ça vire au n'importe quoi.

  31. Alys - 2 juin 2010

    @ KisserLyon :Non, si le kiss-in a eu lieu devant ST jean, c'est parce que le N°2 du Vatican a insulté les homosexuels de pédophile, ce qui est une grave provocation ET parce que le Pape a dit que le mariage gay était le plus grand fléau de notre temps (oui la guerre et la famine à coté c'est du bisounours)Voila pourquoi il a été fait devant St Jean.Egalement, si les kiss-in ne sont pas faits devant des mosqués, c'est bien parce qu'EN FRANCE la religion catholique est majoritaire, et c'est cette religion catholique qui entrave la liberté des homos (Vanneste, Boutin, MPF, JPF...)'Que nos pseudo-représentants osent d'abord eux aussi s'afficher publiquement au quotidien avec leur conjoint/ami/compagnon/plan cul, le ou la tenir par la main et l'embrasser en public, cela sera déjà un premier pas intéressant et bien plus constructif.'Je suis bien d'accord, mais certains qui se disent catholiques appellent en commentaires sur des sites qui se disent aussi catholique à tabasser les homos qui se tiendraient par la main, parce que ça leur fait mal aux yeux... Moi perso, je ne me cache pas, mais si on m'avait donné 1€ à chaque fois qu'on m'a insultée, je serais riche à l'heure qu'il est...

  32. kermite - 3 juin 2010

    Que dieu (vous savez, ce mot que les extrêmistes utilisent pour justifier toutes les formes d'intolérance), oui que dieu laisse les gens vivre en paix !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut