Hervé Morin
Hervé Morin © Tim Douet

Hervé Morin : “La France doit continuer ses frappes en Irak”

L’ancien ministre de la Défense (2007-2010), député de la 3e circonscription de l’Eure, président du Nouveau Centre et candidat à la présidence de l’UDI Hervé Morin était l’invité de Sud Radio, ce mercredi 23 septembre.

Hervé Morin, ancien ministre de la Défense, a réagi, ce mercredi 24 septembre, à l'implication de la France dans le conflit irakien contre l'Etat islamique. "Ce qui se passe en Irak est extrêmement grave (...) Les djihadistes veulent construire un califat génocidaire, et leur régime a pour but d'être dupliqué dans les autres pays de la région. La Jordanie, l’Arabie saoudite sont dans sa cible, ainsi que le Liban. Ce n'est donc pas seulement une question pour les habitants des rives de l'Euphrate, mais pour toute la région."

"Après, vous avez le même arc de crise qui est en train de se mettre en place en Libye, dans toute la zone sahélienne. Et vous voudriez que la communauté internationale ne s'implique pas ? Elle doit réagir, et vigoureusement. La France doit continuer les frappes en Irak, pour permettre au gouvernement légitime de reprendre la main et de pouvoir les repousser. Ce n'est pas une opération gagnée d'avance, mais il faut la tenter. Quand vous avez des forces à 50 km de Bagdad, il y a urgence", a répondu Hervé Morin à Christophe Bordet, rédacteur en chef de Sud Radio.

“La vie d’Hervé Gourdel est importante”

Concernant les conséquences des frappes françaises en Irak, et l'avenir de l'otage français en Algérie : "Bien entendu, la vie d'Hervé Gourdel est importante, mais, quelle que soit l'inquiétude que nous avons pour lui, la France ne peut pas être otage de ces terroristes. L'intérêt de la France, notre sécurité, est en cause et ce n'est pas seulement une crise dans un pays éloigné de chez nous, cela nous concerne, car derrière ce sont des bases terroristes qui s'installent et qui menacent de frapper les pays occidentaux. C'est la France, notre sécurité et celle de l'ensemble des pays de la région qui sont en cause", analyse Hervé Morin.

Réécoutez l'intégralité de l'interview d'Hervé Morin sur Sud radio en cliquant sur l'invité politique du 24/09/14, dans la rubrique "les derniers podcasts".

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut