Henri Guaino : "On sous-estime la colère des peuples"

Henri Guaino, député Les Républicains et candidat à la présidentielle de 2017, est l'invité de L'Autre Direct dans le cadre des Journées de l'économie. Il revient sur les raisons qui ont poussé les Américains à élire Donald Trump. Il évoque aussi le rôle de l'État dans la sphère économique.

Au lendemain de l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis d'Amérique, Henri Guaino ne considère pas le choix des électeurs américains comme une surprise : "On sous-estime la colère des peuples, le rejet du consensus des élites dans tout l'Occident."

Pour le député Les Républicains, "le malaise de l'Occident est profond". "La mondialisation génère un tel nombre de perdants. On a beaucoup joué aux apprentis sorciers et à un moment, cela devient insupportable. L'élection de Donald Trump confirme qu'à force de dessaisir les peuples de leur pouvoir au profit des juges, des bureaucrates, des traders, il se passe ce genre d'événements", souligne-t-il.

Invité à débattre sur le thème de l'action publique avec Arnaud Montebourg lors des Jeco, il regrette que "le pouvoir politique se défausse depuis 40 ans" au profit du pouvoir économique. "Nous avons fabriqué le monstre qu'est devenu la mondialisation et le monstre dévore ses enfants", dénonce-t-il.

à lire également
François-Noël Buffet © Antoine Merlet
Candidat Les Républicains aux élections métropolitaines de Lyon, François-Noël Buffet se voit régulièrement reproché d’être ambigu sur la question de l’Anneau des sciences. Dans une interview donnée à Lyon Capitale, la tête de liste de la droite pose les choses à plat pour cette autoroute censée boucler le périphérique à l’ouest. Celui qui s’est toujours opposé à un tracé court évoque le risque de voir une situation proche de Notre-Dame-des-Landes arriver à Lyon, mais aussi celui d’un projet qui augmenterait la saturation à l’Est. 
Faire défiler vers le haut