HCL : les parkings de certains hôpitaux deviennent payants

Il faut désormais payer pour stationner à l’hôpital de la Croix-Rousse. Si les usagers s’agacent de devoir cracher au bassinet, les HCL se félicitent de voir partir les voitures ventouses des riverains qui "squattaient" le parking. Les hôpitaux Lyon-Sud et Edouard-Herriot vont également suivre la voie du stationnement payant.

Le parking gratis à l’hôpital de la Croix-Rousse, c’est fini. Depuis peu, le parking de l’établissement appartenant aux Hospices civils de Lyon est devenu payant. "Une nécessité", justifie Alain Collombet, secrétaire général des HCL, qui assure que même s’il "ne crachera pas sur l’argent que cela rapportera, la justification financière est loin d’être la première". "Nous avons pris cette mesure d'abord pour mettre fin au stationnement anarchique et garantir les accès de sécurité à l’établissement", explique-t-il.

Mais dans un secteur urbain dense, avec de faibles possibilités de stationnement, garer sa voiture à l’hôpital de la Croix-Rousse était également devenu l’astuce que beaucoup de Croix-Roussiens s’échangeaient. "Une centaine de véhicules n’ayant rien à voir avec l’activité de l’hôpital, occupaient de manière régulière et continue, le parking", relève Alain Collombet. Une proportion importante sur un site qui peut accueillir au maximum 315 véhicules.

La sécu ne prend pas en charge le parking

Les prix désormais exercés sont loin d’être symboliques. Si la première heure est gratuite il faudra compter 2,40 euros pour 1h20. C’est encore plus cher pour le dépose-minute. Si les 20 premières minutes sont offertes, au-delà de 40 minutes il faudra compter 40 centimes toutes les deux minutes. Pire, la perte du ticket y est facturée 282.60 euros. Ces prix un peu élevés se justifient également pour Alain Collombet par un souci de ne pas entrer en concurrence avec le parc privé juste à l’entrée de l’hôpital et limiter les mouvements de vases communicants entre les deux espaces de stationnement.

Instaurer les parkings payants dans un centre hospitalier n’a rien de nouveau. Certains CHU français et des hôpitaux privés lyonnais l’ont déjà mis en place. Rien de choquant dans cette pratique pour Alain Collombet qui souligne que dans le remboursement de la sécurité sociale, "la place de parking n’est pas prise en charge et que malgré tout, ces installations ont un coût (8.000 à 14.000euros)". Le dispositif mis en place à l’hôpital de la Croix-Rousse n’est qu’un début, puisque d’ici 3 à 5 ans les parkings des hôpitaux Edouard-Herriot et Lyon-Sud, seront également payants.

à lire également
Bébé Maternité
L'équipe du Remera, l'organisme qui a révélé le "scandale sanitaire" des enfants malformés dans l'Ain, est convoquée le 16 octobre par les Hospices civils de Lyon, en vue de son licenciement.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut