Hadrien de Blander MT180 secondes
© Tim Douet

Hadrien de Blander : "étudier l'initiation des cellules cancéreuses"

Cette année et pour la cinquième fois consécutive, l'Université de Lyon participe au concours "Ma thèse en 180 secondes". 14 doctorants lyonnais viennent présenter leurs 14 thèses respectives dans le concours. Ils auront 3 minutes, et pas une seconde de plus, pour vulgariser leur travail devant le jury. L'an dernier, c'est le doctorant en génie civil Thibaut Souilliart et son travail sur l'Usure des tubes GV générée par des impacts répétés contre les supports à jeu qui avait su convaincre le jury. Rendez vous le 29 mars pour la finale lyonnaise du concours.
Avant de les découvrir sur scène, Lyon Capitale vous propose de les rencontrer en avant-première sur son site. Chaque jour, nous laissons la place à un doctorant et une thèse (des neurosciences à la mécanique en passant par la physique). Il a trois minutes pour rendre passionnant son sujet, souvent pointu et rempli de mots techniques. Un seul d’entre eux sera retenu pour participer à la finale nationale.

Le candidat du jour : Hadrien de Blander

Université Claude Bernard Lyon 1

Rôle de la plasticité cellulaire dans l'initiation du cancer

Intitulé de la thèse : Plasticité cellulaire et initiation tumorale dans le modèle du cancer du sein

Son parcours en 5 dates :

2007 : Réussite au concours de 1ère année en Pharmacie

2011 : Début de l'internat en pharmacie hospitalière

2014 : Diplôme de master 2 en cancérologie

2016 : Diplôme de docteur en pharmacie hospitalière

2016 : Début de la thèse de doctorat en biologie du cancer

L'objet de la thèse en 3 lignes :

Mon objectif est d'étudier le rôle de la plasticité cellulaire dans l'apparition du cancer du sein. Est-elle obligatoire pour qu'une cellule saine devienne cancéreuse ? Les résultats pourront permettre d'élaborer de nouvelles stratégies de prévention du cancer.

Pourquoi avoir choisi ce thème ?

Le concept de "plasticité" qui est au cœur de ma thèse permet de renouveler la façon de penser le cancer dans le but de développer de nouvelles approches plus efficaces pour prévenir ou bloquer le développement du cancer.

Pourquoi participer au concours "Ma thèse en 180 secondes" ?

Dans le cadre de la Fête de la science organisée à Lyon en octobre dernier, mon organisme financeur organisait une rencontre grand public où des doctorants étaient invités à présenter leurs travaux de recherche. C'est à ce moment là que j'ai découvert le concours et ai décidé de me lancer.

à lire également
AG à Lyon 2 le 23/04/2018 - © Elie Guckert
Une nouvelle assemblée générale s'est tenue ce lundi à l'université Lumière Lyon 2. Le blocage a été voté à une large majorité, et ce malgré les vives oppositions d'une partie des étudiants.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut