Grosses chaleurs : attention au pic de pollution

Avec ces fortes chaleurs, le taux d’ozone dans l'air est important. Le dispositif préfectoral d’alerte à la pollution reste activé.

Depuis dimanche 21 juillet, des pics de pollution à l'ozone sont observés sur l'ensemble de l'agglomération lyonnaise. En cause, les fortes chaleurs que connaît la région Rhône-Alpes depuis plusieurs jours. Alors que dimanche il a été mesuré un maximum de 184 µg/m3 pour un seuil à 180 µg/m3 en moyenne horaire, lundi la situation s'est encore dégradée du fait de la reprise de l'activité économique.

Ce mardi, les concentrations d'ozone devraient rester encore importantes puisque supérieures au seuil préfectoral d'information dans plusieurs zones de la région. Le dispositif est activé sur celles du Bassin lyonnais/Nord-Isère, du bassin stéphanois et de la vallée du Rhône. Afin d'éviter tout risque, il est recommandé aux personnes sensibles ou fragiles (enfants, personnes âgées, asthmatiques...) de suivre les préconisations sanitaires. Outre la pollution et la chaleur, les allergies aux pollens sont elles aussi d'actualité avec un indice pollinique de 3 sur 5 dans la région.

1 commentaire
  1. FOurs - mar 23 Juil 13 à 13 h 36

    c'est bien de nous prévenir,

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut