Show part-dieu © tim douet_0005
© Tim Douet

Grèves des salariés à la Part-Dieu

A l'appel de plusieurs syndicats, les salariés de la Part-Dieu se rassembleront samedi 7 septembre à 14 heures devant l'entrée du centre commercial pour réclamer une amélioration de leurs conditions de travail.

L'intersyndicale CFDT, CGT, FO et Sud lance un appel au débrayage samedi après-midi, devant l'entrée du centre commercial, du côté du boulevard Vivier-Merle. Parmi leurs revendications, la mise en place d'une structure de garde d'enfants, une salle de restauration collective, une salle de repos commune ainsi que la gratuité du stationnement. Sont concernés les 3800 salariés de la Part-Dieu, comprenant la sécurité, le nettoyage et les employés des boutiques.

Des éléments qui constituent, selon eux, «  le minimum pour des conditions de travail décentes » et dont l'absence constitue un frein au rendement de l'entreprise. Pourtant, le dialogue avec la direction semble compliqué. Dans leur communiqué, les organisations syndicales dénoncent les pressions de la part des dirigeants du centre auprès des salariés, afin de les dissuader de participer au débrayage. « Dès que nous avons commencé à tracter, des dirigeants sont passés dans les petits magasins, en faisant comprendre aux salariés que ce n'était pas dans leur intérêt de faire grève » précise Marie-Hélène Thomet, représentante CGT.

Au-delà des pressions, les syndicats dénoncent aussi les choix de la direction dans le centre commercial. Avec des horaires pouvant commencer avant 5 heures et se terminer après 1 heure du matin, les transports en commun ne sont pas toujours une option pour venir travailler. Depuis 2011, les salariés demandent une remise sur le prix de l'abonnement mensuel au parking. En vain. « Et maintenant, on apprend qu'ils entendent supprimer le parking du niveau 4, à côté du Carrefour, pour installer des espaces verts » fulmine Marie-Hélène Thomet. Malgré tout, elle reste persuadée que l'action de samedi peut permettre de relancer le dialogue et plaide pour une négociation « en bonne intelligence, afin de trouver une solution commune, dans l'intérêt des deux parties ».

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut