Grand Stade : le rapporteur public contre la DUP

80 recours, un seul perdu : à la pose de la première pierre du Grand Stade, le préfet a égratigné ces collectifs qui "sont Fanny". Ce mardi matin, ceux-ci se consoleront : lors de l'audience de la Cour administrative d'appel, le rapporteur public a appuyé leurs recours. En cause, la déclaration d'utilité publique des travaux de l'extension de la ligne T3 prononcée le 23 janvier 2012 et retoquée par le tribunal administratif le 10 avril 2013 (lire ici).

En première instance, les juges avaient estimé que le Sytral sous-estimait les coûts d'extension de T3 vers le Grand Stade (600 mètres de voies), en en imputant une partie à la modernisation de l'infrastructure pour une meilleure cohabitation avec Rhônespress. Les travaux portent notamment sur trois noeuds : Part-Dieu, Meyzieu ZI et la Soie. Ce mardi matin, le rapporteur public a appelé à rejeter les appels du Sytral et du ministère de l'Intérieur et à confirmer le jugement. Il aurait souhaité que l'étude publique apprécie plus finement l'ensemble des dépenses. L'arrêt est mis en délibéré.

1 commentaire
  1. Marine - mar 12 Nov 13 à 18 h 13

    Une honte Monsieur Le préfet : qui êtes vous pour vous permettre de tels dires : - le préfet a égratigné ces collectifs qui 'sont Fanny'.Vous devriez vous occuper de l'insécurité et tout ce qui fait votre fonction que de vous occuper du GRAND STADE, ceci n'est pas votre fonction prioritaire.Les Lyonnais peuvent se poser quelques questions ????

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut