Lyon vu d’avion © P. Laplace
Lyon vu d’avion © P. Laplace

Grand Lyon : votre commune est-elle en risque radon, un gaz radioactif ?

Certaines communes de la métropole de Lyon sont dans des zones où le risque radon est important. Comment savoir si son lieu d'habitation est concerné par la possible présence de ce gaz radioactif ?

Ce 7 novembre marque la date d'anniversaire de la chercheuse Marie Curie, mais aussi la journée européenne du radon. Ce gaz radioactif, inodore et incolore, est naturellement présent dans les régions granitiques. Il est la deuxième cause de cancer du poumon en France, derrière le tabac et peut atteindre de fortes concentrations dans des lieux fermés comme les caves et vide sanitaire...

L'institut de radioprotection et de sûreté nucléaire propose une carte du potentiel radon de sa commune (voir ici). Si l'Est de la métropole est classé catégorie 1 "présentant les teneurs en uranium les plus faibles", l'Ouest, lui, est catégorie 3 avec "des formations géologiques dont les teneurs en uranium sont estimées plus  élevées comparativement aux autres formations. Sur ces formations plus riches en uranium, la proportion des bâtiments présentant des concentrations en radon élevées est plus importante que sur le reste du territoire".

Cependant, "Le fait que votre habitation soit localisée dans une commune à potentiel radon de catégorie 3 ne signifie pas forcément qu’elle présente des concentrations en radon importantes", précise l'IRSN.

Des mesures possibles

Il est possible de faire appel à des entreprises ou de réaliser soi-même des mesures à l'aide de dosimètres radon pour vérifier l'exposition dans son domicile (voir ici la page de l'IRSN), "Lorsque les résultats de mesure dépassent 300 Bq/m³, il est ainsi nécessaire de réduire les concentrations en radon".

Dans les zones concernées, il convient d'apporter une attention particulière à l'étanchéification des voies potentielles d'entrée du radon vers les pièces de vie, une bonne ventilation des pièces comme le vide sanitaire ou le sous-sol, et d'aérer les pièces au moins 10 minutes par jour, hiver comme été.

Enfin, vendeurs et bailleurs sont désormais dans l'obligation de délivrer une information sur le potentiel radon de la commune aux futurs acquéreurs et locataires de bien immobilier. Dans les communes "à potentiel radon significatif", ils doivent compléter cette notice par une fiche sur le radon, "ses risques et les mesures pour réduire l'exposition". Dans tous les cas, radon ou non, il est toujours impératif d'aérer son logement tous les jours.

à lire également
Les deux journées d'expérimentation de piétonnisation en semaine à Lyon auront permis de livrer un constat implacable : à l'inverse des samedis, ce mercredi et jeudi, les piétons n'étaient pas les bienvenus au milieu de la route. Les conducteurs n'ont pas lâché leur domaine.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut