Emmanuel Imberton
© Tim Douet

Gilets jaunes : la CCI de Lyon demande à l’État “de rétablir l’ordre”

Si elle dit comprendre “certaines revendications des Gilets jaunes”, la CCI de Lyon a demandé au gouvernement de “rétablir l'ordre et la fluidité des échanges”, alors que certains commerces “ont vu leur chiffre d’affaires chuter de 50 %, 80 % voire 100 %”.

Dans un communiqué, la chambre de commerce de Lyon demande le “rétablissement de l'ordre”, jugeant que “la situation de nombreuses entreprises est critique” suite aux manifestations des Gilets jaunes. Si elle dit “comprendre certaines revendications des Gilets jaunes”, la CCI “condamne les blocages et les actes de violence qui entraînent des effets collatéraux considérables pour de nombreuses entreprises”.

“Les entreprises qui se situent à proximité des barrages en place depuis plus de trois semaines sont dans une situation préoccupante. De nombreux commerces sont au bord de la cessation de paiement. En cette période de préparation des fêtes de fin d’année, où les commerçants réalisent, pour certains, jusqu’à 70 % de leur chiffre d’affaires de l’année, des blocages dans les approvisionnements sont absolument catastrophiques. Plusieurs commerçants situés dans des zones critiques ont vu leur chiffre d’affaires chuter de 50 %, 80 % voire 100 %”, écrit la chambre de commerce. L'ensemble des CCI de France ont demandé à l’État “d’assumer ses responsabilités et son rôle dans le rétablissement de l’ordre et de la fluidité des échanges”. Les CCI demandent aussi “des mesures d’accompagnement rapides par l’État pour rendre possible le retour à une activité normale”.

Voulant tout de même profiter de la gronde contre l’augmentation de la fiscalité écologique, les chambres de commerce souhaitent “que des négociations soient entreprises avec les pouvoirs publics afin que les trésoreries des entreprises, notamment les TPE et les PME, ne subissent pas brutalement les effets de la transition écologique”.

à lire également
Bruno Charles © Tim Douet
Bruno Charles est le vice-président de la métropole chargé de la biodiversité et du développement durable. L’enjeu pour Lyon, estime-t-il, c’est la sobriété, faute de quoi on va droit vers la pauvreté, les inégalités sociales et les tensions. Less is beautiful.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut