Manifestation gilets jaunes ©Lyon Capitale

Gilets Jaunes à Lyon : quelques dégâts en soirée

Après quelques tensions en Presqu’Île, le calme est revenu à Lyon en début de soirée. Les forces de l’ordre ont malgré tout eu affaire à quelques casseurs.

Retour au calme ce dimanche pour la capitale des Gaules. La journée d’hier, marquée par l’Acte VI des Gilets Jaunes était malgré tout plus sereine que les précédents épisodes. Les centres commerciaux de Part-Dieu et de Confluences ont essuyé le passage des manifestants, sans grand dégât, malgré l'usage de gaz lacrymogènes par les forces de l'ordre pour dissiper les manifestants. Pour autant, les clients de Confluences ont dû rester enfermés quelques temps dans l’enceinte du bâtiment pour des raisons de sécurité. A Guillotière, les forces de l’ordre sont intervenues vers 18h, mais ont rapidement dissipé les manifestants, qui ont réussi à rejoindre la place Bellecour.

De la casse rue Victor Hugo

Peu avant 19h, Le Progrès rapporte que des Gilets Jaunes se sont installés devant l’entrée de la Fnac sans en bloquer l’accès. Présentes pour sécuriser la rue de la République, les forces de l’ordre ont essuyé quelques caillassages, et ont dû procéder à la fermeture d’une partie de la rue, qui a rouvert assez rapidement. Certaines boutiques ont préféré fermer leurs portes. Si le calme semblait revenu rue de la République, les CRS ont dû intervenir rue Victor Hugo aux alentours de 20h10. Quelques dizaines de personnes ont vandalisé des vitrines avant d’essayer de pénétrer dans l’enceinte du McDonald’s place Ampère. Les employés du fastfood sont parvenus à fermer les portes, et empêcher les casseurs de rentrer.

Plusieurs Gilets Jaunes redoutaient les violences à l’annonce d’un rassemblement à Part-Dieu. Et bien que l’événement ait été annulé via la page Facebook, les casseurs étaient finalement de la partie. Une situation qui "décrédibilise le mouvement", selon un Gilet Jaune de Feyzin.

à lire également
La grande Roue place bellecour © tim douet_0069
A Lyon, un burger fait débat. Une publicité géante avec un énorme hamburger surplombe le Veilleur de Pierre, mémorial de la résistance et de la déportation, place Bellecour (Lyon 2e). Cela indigne le président de l’association nationale des anciens combattants et amis de la résistance.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut