Le barrage sur le quai de la Pêcherie – © Aurélien Gourgeon

Gilets Jaunes à Lyon : premiers gaz lacrymogènes aux Terreaux

Les cortèges ont jusqu'alors déambuler sans encombre dans les rues de Lyon. Mais aux alentours de 14h45, les forces de l'ordre ont fait usage des premiers gaz lacrymogènes de la journée.

Le cortège, en provenance de la place Bellecour a traverser la place des Terreaux et voulait traverser le pont en direction du 5e arrondissement. Les forces de l'ordre ont alors fait barrage et ont interdit l'accès au pont. Les esprits se sont rapidement échauffés, jusqu'à ce que les CRS chargent les manifestants et fassent usage des gaz lacrymogènes pour dissiper la foule, à proximité de la rue Constantine et de la rue d'Algérie. Doucement, le cortège s'est reformé et amorce une nouvelle marche sur les quais du Rhône, de nouveau en direction de Bellecour. Quelques instants plus tard, un gilet jaune a été interpellé par les forces de l'ordre. L'hélicoptère a de nouveau été sollicité pour cette journée d'acte VIII.

Du côté de Teo, les Gilets Jaunes n'ont pas non plus abandonné leur poste. Pour Francis, un Gilet Jaune présent sur place, "le mouvement ne s'éteint pas. Il y a même des gens qui sont là pour la première fois", assure-t-il. Une opération péage gratuit est toujours en cours, et les manifestants distribuent des tracts aux automobilistes qui les accueillent avec le bruits des klaxons. Les Gilets Jaunes sur place devraient être rejoints par les motards, qui avaient déjà rejoint les manifestants de Bellecour, tandis que d'autres prévoient de rejoindre le centre-ville de Lyon ou des communes alentours comme Genay.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut