GERIN : "LE SCORE DESASTREUX DE MARIE-GEORGE BUFFET ME CONFORTE"

Pour m'en tenir à l'actualité brûlante, ce serait bien utile pour faire barrage à Nicolas Sarkozy. Des millions de voix communistes ne seraient pas de trop pour que Ségolène Royal prenne un avantage décisif au second tour. Au lieu de quoi, elle se trouve obligée de marchander avec le centre. Nous sommes bien placés pour savoir, au fil de notre histoire, à quel point le centre n'est que la variable d'ajustement de la droite.

Ce que nous payons très cher, c'est l'abandon de l'identité communiste, de notre autonomie qui s'est traduit par un refus obstiné et incompréhensible de présenter Marie-George Buffet comme candidate du PCF. En se contentant, à chacun de ses meetings, d'appeler à "tout faire pour barrer la route à Sarkozy", selon ses propres mots, elle a anticipé le deuxième tour et encouragé les électeurs communistes à voter Royal, voire Bayrou, dès le premier tour. Le vote utile, c'est pour une part nous qui l'avons fait. La LCR, en affichant sa personnalité, en prenant ses responsabilités de parti politique, en présentant un candidat à la présidentielle se sort deux fois mieux que Marie-George Buffet de l'épreuve.

L'heure est à la mobilisation pour battre Sarkozy, cette droite versaillaise et élire le plus grand nombre de députés communistes au mois de juin. Viendra ensuite un congrès extraordinaire. La clarification s'impose avec ceux qui militent pour une recomposition politique visant à éliminer le Parti communiste français au profit d'un mouvement antilibéral aux contours flous dont on note qu'il n'a pas rencontré le moindre écho au cours de la campagne. Pour construire une alternative au capitalisme, les valeurs ainsi que les idéaux du socialisme et du communisme demeurent toujours d'actualité.

Après le référendum de 2005 sur la Constitution européenne, les Français des classes populaires ont confirmé leur retour massif aux urnes, ce 22 avril. Ils ont contribué à faire mettre un genou à terre à Le Pen. Reste que l'offre politique ne leur a pas permis d'exprimer leur rejet d'un capitalisme dévastateur qui s'était manifesté dans leur Non majoritaire. Le Parti communiste français peut rebondir en renouant avec ces millions de Français qui souffrent de la domination arrogante du monde de la finance, en construisant un vaste mouvement social réalisant l'union du peuple de France.

Par André Gerin, maire de Vénissieux, député du Rhône membre du conseil national du PCF

à lire également
Génération Z
TRIBUNE LIBRE. "Nous, fédérateurs et fédératrices, souhaitons placer les idées avant la question des personnes car l’urgence climatique nous oblige à nous montrer à la hauteur. Les enjeux de la métropole de Lyon rejoignent aujourd’hui ceux auxquels l’humanité doit faire face. Il est de la responsabilité de l’ensemble des citoyens, militants, acteurs et élus de […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut