Garde à vue levée pour Perrin-Gilbert, l'enquête se poursuit

La garde à vue de Nathalie Perrin-Gilbert a été levée aux alentours de 19H30, ce jeudi soir. Interrogée par la police au sujet de son rôle dans l'occupation de l'ex-collège Truffaut (Lyon 1er), elle était entendue, en présence de son avocat, sous le régime de la garde à vue. L'enquête se poursuit, nous confie une source judiciaire.

Visiblement secouée, sans faire de déclarations, la maire du 1er arrondissement est ressortie libre, suite à sa garde à vue au commissariat de Lyon. Depuis 9H30 elle était interrogée sur son implication dans l'occupation "symbolique" de l'ex-collège Truffaut. Des heurts avaient éclaté entre manifestants et forces de l'ordre mardi soir.

Pour protester contre ces "méthodes", plus d'une centaine de personnes s'étaient rassemblées devant le commissariat de Lyon, ce soir vers 18h. Elus EELV comme Philippe Meirieu, ceux du Front de Gauche, des représentants du Gram, des habitants du 1er arrondissement étaient venus soutenir Nathalie Perrin-Gilbert. Une délégation a même été reçue par un représentant de la police.

L'enquête se poursuit

Durant toute la journée, les enquêteurs ont voulu établir son rôle exact dans les incidents survenus mardi soir. Un fonctionnaire a été blessé alors que les policiers ont usé de gaz lacrymogène pour disperser les militants sur place. Ceux-ci, en compagnie d'habitants du quartier réclamaient un toit pour les sans-abris. Depuis l'été dernier, Nathalie Perrin-Gilbert avait fait une demande auprès du préfet et de Gérard Collomb pour une réquisition légale des locaux. Une demande sans réponse, d'après Armand Creus, conseiller régionale du Front de gauche.

De son côté, la police poursuit ses investigations sur les circonstances des évènements passés cette semaine. Selon une source policière, Nathalie Perrin-Gilbert aurait incité à un mouvement de foule contre les fonctionnaires de police.

2 commentaires
  1. grandlyonnaise - 20 décembre 2013

    le mode opératoire est il si différent de celui pratiqué en Chine ? en Corée ? en URSS ? Il est motivé par une seule chose : tout ce qui pourrait gêner la poursuite du règne du baronnet est à détruire et pour cela, tous les moyens sont bons et on peut s'attendre à tout

  2. gelsominia - 20 décembre 2013

    .Pour avoir été au rassemblement devant le collège Truffaut je peux dire que: - la cause est juste et légitime:réquisitionner un batiment vide et chauffé pour les gens à la rue -la méthode était non violente.Le groupe qui est entré avait les clés ,la police a été violente en gazant, y compris les gens rassemblés dehors tranquillement dont j'étais Faire mettre Nathalie Perrin en garde à vue pour avoir été présente sur le perron du collège c'est lamentable de la part du PS au pouvoir à lyon

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut