2012-12-31 16.36.04

Foyer de Lyon Saint Irénée : pas de réouverture avant plusieurs semaines

Les flammes ont détruit 150 m2 du foyer St-Irénée à Lyon 5e dimanche soir, mettant à la rue 120 personnes qui y logeaient dans le cadre du plan froid et empêchant RCF, la radio chrétienne lyonnaise d'émettre ses programmes. La préfecture cherche un plan B tandis que la Ville a réquisitionné le gymnase Charcot temporairement pour y loger les sans-abri.

2012-12-31 16.36.04 ()

Un incendie a ravagé le 30 décembre le foyer Saint-Irénée, maison diocésaine de trois étages mise à disposition par le diocèse dans le cadre du plan de renfort hivernal à Lyon 5e. 120 personnes sans-abri y logeaient depuis le 1er novembre, elles ont été délogées peu avant 20h dimanche soir par les flammes. Le feu a endommagé le premier étage de la maison, 150 m2 répartis dans trois chambres "fragilisant la structure bois et faisant fondre les canalisations d'eau toutes en cuivre" selon les pompiers, ce qui a provoqué d'importants dégâts matériels. Le foyer ne devrait pas rouvrir avant plusieurs semaines, peut-être même pas avant la fin de l'hiver selon le diocèse et les pompiers. Une réunion avait lieu cet après-midi en préfecture pour tenter de trouver un autre lieu d'hébergement aux sans-abri.

2012-12-31 16.17.36 ()

Le gymnase Charcot réquisitionné

Pour l'heure, les 120 personnes qui y logeaient ont pu être prises en charge par la Ville et la Croix Rouge, hébergées au gymnase Charcot (Lyon 5e, photo) à un kilomètre de là, temporairement. Le gymnase où nous nous sommes rendus est bien chauffé, les sans-abri y sont pris en charge sur des lits de camps installés par la Croix rouge. Une trentaine à l'entrée accueille les hommes seuls, séparés par une bâche de l'espace de restauration où sont installés des tables. Une quarantaine d'autres lits sont installés derrière une deuxième bâche au-delà de l'espace-restaurant, cette partie du gymnase étant réservée aux familles de roms dont 28 enfants.

Les familles d'un côté, les personnes isolées de l'autre

2012-12-31 16.38.22 ()

40 autres personnes accueillies au foyer St-Irénée sont hébergées chez des tiers, le personnel de l'association Alynéa qui assuraient leur accompagnement jusqu'ici précise avoir assisté à un véritable "élan de solidarité" dimanche soir. Depuis lundi matin, les travailleurs sociaux et autres bénévoles sont à pied d'oeuvre, ils s'organisent pour pouvoir subvenir aux besoins des SDF. "Il faut leur distribuer à manger, répondre à leurs besoins et apaiser les tensions dues à la proximité entre familles et personnes isolées, à la perte de leurs effets personnels aussi" précise Jérôme Colrat, directeur d'Alynea, association chargée de suivre les personnes par la préfecture dans le cadre du plan froid.

RCF Lyon-Fourvière n'émet plus depuis dimanche soir

Quant aux pompiers, après avoir oeuvré toute la nuit à une soixantaine pour sauver le bâtiment, ils sont toujours sur place ce lundi se relayant toutes les quatre heures pour assurer la sécurité de la maison diocésaine (XIXe siècle). Rappelons que celle-ci jouxte l'une des plus vieilles églises de la ville, St Irénée, détruite et reconstruite plusieurs fois à travers l'histoire et qui a accueilli les pères fondateurs de l'église lyonnaise, St Pothin et St Irénée. Les soldats du feu ont installés des étais pour soutenir la structure du bâtiment et l'électricité y a été entièrement coupée. Si bien que RCF Lyon-Fourvière, la radio chrétienne lyonnaise hébergée au dernier étage de la maison diocésaine n'émet plus ses programmes lyonnais depuis ce matin. Elle s'en excuse sur son site Internet et demande à ses auditeurs de bien vouloir prendre leur mal en patience.

à lire également
La Duchère © tim douet_006
Selon le fournisseur d'énergie Dalkia, 1 630 logements ont pu avoir du chauffage et de l'eau chaude ce samedi soir. Mais la fuite à l'origine de l'interruption du réseau pour 2 000 logements à La Duchère dans le 9e arrondissement de Lyon n'a toujours pas été localisée. 
1 commentaire
  1. quelqu’un - 31 décembre 2012

    'cette partie du gymnase étant réservée aux familles de roms dont 28 enfants.'D’où vient cette info? d'une part le foyer n’accueille pas que des 'familles de roms', d'autre part pourquoi souligner l'origine 'ethnique' (erronées) des familles et pas celle des personnes isolées?Les préjugés nauséabonds trainent dans la tête de vos journalistes et ressortent sous un air débonnaire et innocent. Vérifier vos infos et réfléchissez à l'intérêt de préciser des choses.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut