Capture d’écran 2012-12-17 à 16.35.36

Feyzin : deux daims ont-ils réussi à s'échapper ?

Capture d’écran 2012-12-17 à 16.35.36 ()

Alors que les opérations se sont terminées la semaine dernière, deux bêtes manquent à l'appel. Ont-elle réussi à se terrer, ou ont-elles pris la clé des champs ? La fille d'une ex-gardienne du Fort dit son émotion.

"En quoi est-ce dangereux de les laisser vivre ?". Plusieurs fois, Céline répète cette question, incrédule. Quand elle appris la nouvelle de l'abattage des daims de Feyzin (lire ici), cette Lilloise de 36 ans a pleuré. "J'étais triste puis en colère". Lui revenaient en mémoire les souvenirs de son adolescence passée dans l'enceinte du parc alors que sa mère officiait comme gardienne. C'est dans ce cadre naturel qu'elle a vécu pendant huit ans, entre daims, renards et blaireaux. "Quand on est arrivé en 1988, il y avait deux couples qui venaient du fort de Corbas", explique-t-elle. Elle nous présente des photos, de son chien jouant avec eux. "Il se prenait pour un daim", rigole-t-elle.

Capture d’écran 2012-12-17 à 17.54.24 ()

Céline ne croit pas en la réussite des opérations de chasse. "Ceux qui restent ont dû être effrayés. Ils doivent se planquer", estime-t-elle. Elle n'a pas forcément tort. Alors que la battue est terminée, deux daims manquent à l'appel. Pour le responsable de l'abattage, il est cependant impossible que les animaux aient pu se cacher à l'intérieur du parc. Ils auraient donc pris la poudre d'escampette, dans les champs alentour.

C'est alors que les opérations se terminaient que l'affaire a pris un tour national voire international. Une centaine de commentaires indignés ont été postés sur le site de la collectivité, qui a reçu aussi nombre de mails. "Certains venaient du Québec et de St-Petersbourg", raconte le directeur de cabinet.

Lire aussi : "Sauvera-t-on le dernier daim de Feyzin ?"

à lire également
Greves rafinerie Feyzin station essence CGT FO autoroute © Tim Douet_0153
Après une rencontre entre le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, et les syndicats JA et FNSEA, dans la nuit de mardi à mercredi, les syndicats ont décidé de lever les blocages des dépôts. À Lyon, ils s'arrêteront dans la journée.
1 commentaire
  1. nature - 19 décembre 2012

    Trois daims au moins sont encore présents sur le site du fort, ils ont été vus par un habitant lundi dernier.L'association Respect Animal Lyon a proposer à la mairie de s'occuper de leurs placement. Le maire ne leur a pas répondu. Nous souhaiterions qu'il fasse le geste de laisser l'association sauver ces derniers daims.Pétition à signer et à faire passer au plus grand nombre.http://www.thepetitionsite.com/608/118/465/pour-que-les-daims-ne-soient-pas-tuer/Merci pour eux

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut