faits divers Entrée de la gendarmerie de Sathonay
© Tim Douet

Femmes chez les gendarmes mobiles : expérimentation dans le Rhône

Les femmes n’ont pas encore accès aux rangs de la gendarmerie mobile, cette section chargée des missions de maintien de l’ordre. Selon le Progrès, depuis avril, dix d’entre elles ont intégré un escadron du Rhône pour expérimenter la mixité.

Même équipement, même missions. Les dix femmes de l’escadron de gendarmerie mobile de Sathonay-Camp sont parmi les premières à faire leur entrée dans ces rangs traditionnellement masculins. La gendarmerie mobile est une entité de l’armée dont la mission est de contenir les violences quel que soit le terrain d’intervention. Les femmes n’y ont accès qu’en étant officier en poste de commandement.

L’expérimentation a débuté en avril et devrait se poursuivre jusqu’au premier semestre 2016. Les escadrons de Satory et de Mont-de-Marsan sont aussi concernés. Métiers militaires également réservés aux hommes, la Légion étrangère et les postes de sous-mariniers s’entrouvrent peu à peu aux femmes.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut