Evacuation du camp rom : les familles avec enfants relogées

Alors que l'évacuation du camp de Roms de Vaulx-en-Velin a débuté ce vendredi matin à 6h30, la préfecture du Rhône annonce que les familles avec des enfants de moins de 3 ans seront relogées à l'hôtel. Des propositions d'aide au retour ont été faites et des obligations de quitter le territoire français, notifiées.

C'est finalement ce vendredi à 6h30 que le démantèlement du camp rom de Vaulx-en-Velin a eu lieu. Une action décidée par le préfet du Rhône, Jean-François Carenco qui met ainsi en application deux décisions de justice du 12 novembre 2012 et du 13 août 2013.
A 7h, 223 adultes et 167 mineurs se trouvaient sur le campement. Au cours de cette opération, trois obligations de quitter le territoire français ont été notifiées et une personne dont l’obligation de quitter le territoire était devenue exécutoire a été conduite dans les locaux de la police aux frontières. La préfecture précise qu'une proposition d'aide au retour a été faite aux personnes, qu'elles soient en situation régulière ou non.
Les services de l'Etat précisent également que les familles avec des enfants de moins de trois ans seront relogées à l'hôtel.
Depuis plusieurs mois, entre 300 (selon la préfecture) et 600 Roms (selon les associations), vivaient sur ce camp dans des conditions que la préfecture du Rhône juge "dangereusement insalubres", sans eau potable, ni sanitaires, au milieu de déchets.
Dans un communiqué, Jean-François Carenco a tenu à affirmer que l'Etat, les communes, l'agglomération de Lyon et les associations fournissaient un effort important pour "l'accueil et l'insertion de très nombreux ressortissants roumains". "A ce jour dans le Rhône, plusieurs centaines sont hébergés et font l’objet d’une insertion définitive", précise le communiquer qui conclut qu'au cas d'espèce, "rien ne justifiait l'inaction des pouvoirs publics".

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut