ENTRETIEN : JEAN-YVES SECHERESSE, PRESIDENT DU GROUPE PS A LA VILLE

Une violente polémique s'en est suivi. Jean-Yves Sécheresse joue les grognards pour défendre le maire.

Dominique Perben a violemment réagi aux propos de Gérard Collomb rapportés par Lyon Capitale la semaine dernière. Il dénonce une attitude "antidémocratique" du maire...
Jean-Yves Sécheresse : Perben l'insurgé, ça fait doucement rigoler. C'est pas un perdreau de l'année ! C'est un signe incontestable de fragilité et de fébrilité de sa part. J'ai relu dans Lyon Capitale les propos de Gérard Collomb, il n'y a pas de quoi s'insurger ! Qu'est-ce qu'il y a d'antidémocratique ? Collomb explique que Perben faisant l'ouverture, il y a de quoi douter ! Que Sarkozy ne pense pas que Perben soit le bon candidat. Et que Perben s'efforce à faire le tour des popotes depuis des mois, sans succès... Tout le monde est d'accord pour dire que Perben n'arrive pas à s'imposer, à marquer le terrain. Quatre ans après s'être auto-proclamé candidat, il a toujours du mal à faire l'unanimité dans son camp.

Les pressions de Collomb sur ceux qui voudraient rejoindre Perben sont-elles acceptables ?
Perben essaye de passer pour une victime... "Perben-tendresse", c'est hautement comique ! Depuis 4 ans, il a délocalisé tous ceux qui pouvaient le gêner : Charles Millon, nommé à Rome, puis Henry Chabert envoyé à Villeurbanne... Et enfin Christian Philip ! Quand on voit comment il a liquidé Millon, Chabert et Philip, il est mal placé pour donner des leçons !

Et que pensez vous de Collomb qui dit avoir "un dossier" sur Perben ?
Il fait état de choses publiques, qu'on a lu dans la presse. Que je sache, Aubert n'était pas le mandataire financier de Collomb ! Ce n'est pas Collomb qui a remis la légion d'honneur à Aubert... Mais Perben ! Cette mousse que Perben fait monter est un artifice évident qui montre son désarroi. Mais il n'y a pas de quoi pousser des cris d'orfraie !

à lire également
Circulation à Lyon la nuit © Tim Douet
Si Gérard Collomb a fait de l'Anneau des sciences de Lyon le point central de sa campagne, un décalage semble se creuser avec les principales attentes des Lyonnais. Ce projet d'autoroute pour boucler le périphérique ne remporte pas l'adhésion selon un sondage. 
Faire défiler vers le haut