ENTRETIEN : JEAN-YVES SECHERESSE, PRESIDENT DU GROUPE PS A LA VILLE

Une violente polémique s'en est suivi. Jean-Yves Sécheresse joue les grognards pour défendre le maire.

Dominique Perben a violemment réagi aux propos de Gérard Collomb rapportés par Lyon Capitale la semaine dernière. Il dénonce une attitude "antidémocratique" du maire...
Jean-Yves Sécheresse : Perben l'insurgé, ça fait doucement rigoler. C'est pas un perdreau de l'année ! C'est un signe incontestable de fragilité et de fébrilité de sa part. J'ai relu dans Lyon Capitale les propos de Gérard Collomb, il n'y a pas de quoi s'insurger ! Qu'est-ce qu'il y a d'antidémocratique ? Collomb explique que Perben faisant l'ouverture, il y a de quoi douter ! Que Sarkozy ne pense pas que Perben soit le bon candidat. Et que Perben s'efforce à faire le tour des popotes depuis des mois, sans succès... Tout le monde est d'accord pour dire que Perben n'arrive pas à s'imposer, à marquer le terrain. Quatre ans après s'être auto-proclamé candidat, il a toujours du mal à faire l'unanimité dans son camp.

Les pressions de Collomb sur ceux qui voudraient rejoindre Perben sont-elles acceptables ?
Perben essaye de passer pour une victime... "Perben-tendresse", c'est hautement comique ! Depuis 4 ans, il a délocalisé tous ceux qui pouvaient le gêner : Charles Millon, nommé à Rome, puis Henry Chabert envoyé à Villeurbanne... Et enfin Christian Philip ! Quand on voit comment il a liquidé Millon, Chabert et Philip, il est mal placé pour donner des leçons !

Et que pensez vous de Collomb qui dit avoir "un dossier" sur Perben ?
Il fait état de choses publiques, qu'on a lu dans la presse. Que je sache, Aubert n'était pas le mandataire financier de Collomb ! Ce n'est pas Collomb qui a remis la légion d'honneur à Aubert... Mais Perben ! Cette mousse que Perben fait monter est un artifice évident qui montre son désarroi. Mais il n'y a pas de quoi pousser des cris d'orfraie !

à lire également
Anne Brugnera et Collomb © Tim Douet_211
Considérant que Gérard Collomb n'est pas candidat à la Ville de Lyon, Anne Brugnera, députée LREM de Lyon, a décidé de se lancer la première. Elle veut faire entendre les dossiers lyonnais dans une campagne qui se concentre aujourd'hui sur le duel Kimelfeld-Collomb pour la présidence de la métropole.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut