Élections à Lyon et à la métropole : demandez le programme !

Pour vous, Lyon Capitale a passé au crible les propositions des candidats métropolitains et lyonnais.

Le modèle lyonnais passé au révélateur de son attractivité a montré ses limites et c’est naturellement sur celles-ci que les candidats se sont penchés : le logement, la mobilité, la sécurité et le bien-vivre. Les épisodes caniculaires, tout comme le score des écologistes aux européennes, ont fait émerger l’environnement et l’adaptation au réchauffement climatique comme des priorités. L’écologie constitue en 2020 une forme de tronc commun : “débitumer” les cours de récréation, créer des îlots de fraîcheur, amener du bio ou du local dans les cantines, et planter des arbres, dans des proportions plus ou moins réalistes, jusqu’à 100 000 par an pour Étienne Blanc sur la seule ville de Lyon, par exemple.

Les candidats ont aussi fait le constat que les habitants n’étaient plus en demande de grands projets, mais de proximité. Ironie du sort à l’heure où la métropole s’apprête à ne plus accueillir un représentant de chaque commune qui la compose, les candidats proposent des projets par quartier. Pour les figures libres, les programmes sont globalement tous marqués du sceau de la continuité. À l’excès peut-être pour Gérard Collomb qui a décidé d’abolir la frontière entre le bilan et le programme. À ses habituels pavés, il a préféré, en 2020, un document resserré.

Les mauvaises langues diront qu’il ne peut, cette année, s’appuyer sur les services de la métropole. À l’inverse de son rival David Kimelfeld. Lequel semble avoir découvert une planche à billets dans les sous-sols de la rue du Lac. Il propose d’augmenter tous les budgets d’investissement, de créer de nouvelles aides, de doubler le nombre de lignes de métro et de tramway sans toucher au levier fiscal. Avec ses 400 propositions, il a au moins le mérite de balayer large. Les écologistes ont, par exemple, fait des impasses dans leur programme. Le social, qui pèse un tiers du budget, est traité en quelques lignes sans que soit jamais mentionné le RSA, principal poste de dépense. Un manque qu’ils combleront peut-être par des alliances.

Les programmes by Lyon Capitale on Scribd

à lire également
Les listes qui se présentent dans les arrondissements au deuxième tour des élections municipales à Lyon, mais aussi dans les 14 circonscriptions de la métropole sont désormais connues. Fusions, positions, personnalités présentes... découvrez toutes les listes du 2e tour des élections municipales et métropolitaines à Lyon.
Faire défiler vers le haut