Éco en bref

Le leader mondial en équipements automobiles, secteur pourtant en pleine déprime, voit son chiffre d'affaires qui progresse tout de même en 2006 de 13,2 % à 2,32 milliards d'euros. Cette semaine, la présentation des résultats devrait encore donner les signes d'une entreprise qui a surperformé et qui dégagera un bénéfice qui sera supérieur ou au moins égal à celui de 2005 qui s'établissait à 54,8 millions d'euros.

GL Events dirigée par Olivier Ginon va encore faire un carton. Cette société spécialisée dans l'événementiel a décroché cette année la gestion de la salle 3000 à Lyon, l'Acropolis de Nice ou le Palais des Congrès de Metz. Son chiffre d'affaires a progressé en 2006 de 14,2 % frôlant les 500 millions d'euros (495,7 millions). Ses bénéfices devraient également, après la publication des résultats cette semaine, dépasser les 25 millions d'euros.

Changement de statut dans le ciel régional. Aéroport de Lyon devient la première société d'exploitation aéroportuaire de droit privé. Elle assurera la gestion de Lyon Saint-Exupéry et de Lyon-Bron.

Une trentaine de sociétés de Givors ont signé vendredi "une charte de la diversité dans le monde du travail" en présence du ministre Azouz Begag.

Malgré un chiffre d'affaires en hausse de 10,2 % (398,2 millions d'euros), Boiron annonce un bénéfice net en forte baisse de 37,6 % (10,2 millions d'euros).

à lire également
L’Hôtel-Dieu rénové vu du Rhône © Tim Douet, 2018
Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, l’emploi salarié a « légèrement ralenti » au premier semestre. L’intérim revient en force, le chômage reste stable, l’activité hôtelière se porte mieux qu’en 2018. Voici ce qu’il faut retenir de la conjoncture économique du premier semestre de 2019 dans la région. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut