Éboueurs en grève à Lyon : Kimelfeld promet de faire le nécessaire

Les éboueurs de la société Pizzorno sont toujours en grève à Lyon. Ce jeudi soir, ils ont rencontré David Kimelfeld devant l'hôtel de métropole.

Ce jeudi soir, une cinquantaine d’éboueurs en grève de la société Pizzorno et des soutiens se sont rendus à l’hôtel de métropole pour interpeller David Kimelfeld.

Le président de la métropole qui passait au loin est venu à la rencontre des éboueurs, maintenus à distance par des barrières. Lors d’un échange, il a promis de faire le "nécessaire" pour que des négociations puissent avoir lieu entre les salariés et la société Pizzorno, ajoutant qu’il appellerait la direction.

Un vœu qui a été accueilli par des applaudissements, mais également quelques réactions résignées, "Il ne pourra pas faire grand chose, c’est entre Pizzorno et nous", lance un éboueur. Au mieux, ils espèrent désormais que le président de la métropole puisse faire la médiation.

A plusieurs reprises, des passants ont exprimé leur soutien aux grévistes devant la métropole par des coups de klaxonne ou encouragements.

Depuis plus d'une semaine, les négociations n'ont rien donné avec la société Pizzorno et le ramassage des ordures ne tourne qu'à 50 % des capacités sur les secteurs des 3e, 6e et 8e arrondissement de Lyon, mais aussi à Villeurbanne, Bron et Vaulx-en-Velin.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut