gendarmerie
© PHILIPPE HUGUEN / AFP

Drôme : le meurtrier d'une femme retrouvé 19 ans après, grâce à un mégot de cigarette ?

Le corps sans vie de Chantal Chillou de Saint-Albert, 55 ans, avait été retrouvé le 2 août 2001 à Chatuzange-le-Goubet, dans la Drôme. 19 ans plus tard, son meurtrier présumé a été arrêté début juin. Confondu par son ADN, retrouvé sur un mégot de cigarette.

Le corps sans vie de Chantal Chillou de Saint-Albert, 55 ans, avait été retrouvé le 2 août 2001 à Chatuzange-le-Goubet, dans la Drôme. Avec des traces de coups, d'objets tranchants, de brûlures. Mais le meurtrier n'est pas retrouvé en 2010, l'enquête est alors arrêtée.

D'après Le Dauphiné Libéré, un rebondissement va se produire en 2019. Un procureur rouvre l'enquête. "De nouvelles analyses scientifiques révèlent que le profil génétique extrait sur un mégot de cigarette découvert sur la scène de crime correspond à celui d’un individu très défavorablement connu de la justice", explique le quotidien régional.

Le meurtrier présumé, 36 ans en 2001, est confondu par son ADN, également retrouvé sur le tee-shirt de la victime.

Il a été interpellé le 3 juin dans la région parisienne puis mis en examen pour meurtre.

à lire également
D'après un dernier bilan de Santé Publique France, 12 foyers de contamination (ou clusters) ont été identifiés dans la région Auvergne-Rhône-Alpes depuis le début du déconfinement, le 11 mai. Dont 4 dans le département du Rhône.
1 commentaire
  1. JANUS - 7 juin 2020

    ADN….mon ami !

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut