Quartier Grôlée © Antoine Merlet
© Antoine Merlet
Article payant

Dossier Grolée : à Lyon, l'étrange bazardage des Docks Lyonnais par la banque UBS

Dans le tentaculaire "dossier Grolée", la récente dissolution de la société foncière Les Docks Lyonnais, propriété d'UBS, interroge. La banque suisse aurait-elle intérêt à dissimuler des preuves possiblement compromettantes ?

In memoriam. Les Docks Lyonnais viennent de disparaître. La société foncière, au coeur de ce qu'il est convenu d’appeler le "dossier Grolée", une histoire de (très) gros sous aux enjeux politiques, juridiques, immobiliers et financiers parfois nébuleux, a été dissoute le 17 juillet dernier.Au-delà de plus d'un siècle d'histoire lyonnaise – la société était, à l'origine, une entreprise de distribution agro-alimentaire appartenant à la famille Gontard, devenue par la suite une société foncière et financière revendue à la banque suisse UBS en 2005 –, cette dissolution, comme le greffe du tribunal de commerce peut en voir passer régulièrement, ravive un dossier qui pourrait intéresser aujourd'hui de près la justice lyonnaise.

Il vous reste 87 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Après plusieurs jours de relative stabilité, le nombre de patients hospitalisés en réanimation des suites du covid-19 repart à la hausse ce lundi soir dans la région. Notamment dans le département du Rhône, le plus touché, mais aussi de loin le plus peuplé et le plus "armé" en hôpitaux.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut