médecins

Deux tiers des salariés de Rhône-Alpes fatigués nerveusement

66 % des salariés de Rhône-Alpes disent exercer un travail “nerveusement fatigant”. C’est 6 points de moins qu’en 2009.

Logo de Malakoff Médéric

La 7e édition de l'étude annuelle de perception “Santé et bien-être au travail” menée par Malakoff Médéric, groupe de retraite complémentaire et d'assurance de personnes, montre une certaine amélioration chez les salariés de la région Rhône-Alpes, depuis le lancement de ce baromètre.

Ainsi, 66 % des personnes interrogées estiment exercer un travail nerveusement fatigant, contre 72 % en 2009. 46 % d’entre elles pensent que leur travail est physiquement fatigant. De plus, 38 % des salariés rhônalpins estiment que leur rythme de travail s’est accéléré en 2015, contre 41 % au niveau national.

Des réorganisations du travail dures à avaler

Toutefois, 53 % des salariés interrogés ont vécu au moins un événement perturbant dans leur travail au cours de l’année écoulée : une restructuration ou une réorganisation de leur service ou de leur entreprise ; un plan social ; un changement de poste ou de métier imposé. C'est plus que la moyenne nationale (un sur deux) et nettement plus que l'an dernier (46 %).

Autre chiffre alarmant : 55 % des salariés en Rhône-Alpes se sentent reconnus par leur hiérarchie, contre 58 % en 2014 et 60 % en 2009. Et seuls 22 % estiment avoir la possibilité de prendre des décisions dans leur travail. "Cette perte d’autonomie concerne l’ensemble des salariés, et tout particulièrement les cadres : seuls 33 % d’entre eux considèrent aujourd’hui avoir la possibilité de prendre des décisions, contre 53 % en 2009", note l'étude.

Moins de cigarettes, plus d’antidépresseurs...

médecins  ()

Côté hygiène de vie, la proportion de fumeurs diminue (22 %, -5 points par rapport à l'an dernier), mais le grignotage entre les repas progresse (48 % des salariés).

Tout comme la consommation de produits stimulants, de somnifères ou d’antidépresseurs : 14 % de salariés concernés, “un chiffre multiplié par trois en sept ans”.

Un absentéisme notable

Malakoff Médéric note que 31,8 % des salariés rhônalpins ont eu au moins un arrêt maladie dans l’année, un chiffre dans la moyenne nationale (32,6 %). "En revanche, le nombre total de jours d’absence par salarié absent, 38 jours par an en Rhône-Alpes, est supérieur à la moyenne nationale (35 jours)."

Les changements d'organisation dans l'entreprise ne sont pas pour rien dans ces résultats : "Les salariés ayant connu au moins deux changements dans l'année (restructuration, réorganisation, changement de poste…) sont 75 % plus nombreux à avoir connu au moins un arrêt maladie au cours de la même année."

L'étude nationale annuelle de perception “Santé et bien-être au travail” a été réalisée auprès d’un échantillon de 3 500 salariés (500 en Rhône-Alpes) représentatif du secteur privé, par Internet, entre février et mars 2015.
Plus de détails à consulter sur le site de Malakoff Médéric.
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut