Détournement d'archives gay ?

En 2005, peu après son déménagement, ARIS souhaite mettre son fonds documentaire à disposition du public et le confier à la Bibliothèque Municipale. Vingt-cinq ans de mémoire gay à Lyon. Elle contacte Michel Chomarat, chargé de mission à la Ville, grâce à qui a été créé à Lyon le premier et plus important centre de ressources LGBT de France. Le transfert se fait par le " Fonds Michel Chomarat ", d'un commun accord. Mais le conflit éclate trois ans plus tard. Pour l'association, Michel Chomarat ne devait avoir qu'un rôle d'intermédaire, les archives auraient dû rejoindre le fonds public de la bibliothèque. Or, en l'état, il semble qu'elles soient considérées comme appartenant au " Fonds Michel Chomarat " donc à Michel Chomarat lui-même et qu'il ait intégré certaines pièces à sa collection personnelle. " Rendez-nous nos archives ! Nous avons été abusés " clament d'une même voix l'ancien et la nouvelle présidente d'ARIS. " C'est un malentendu " plaide Michel Chomarat. Patrick Bazin, conservateur de la Bibliothèque, Georges Képénékian, adjoint à la Culture, sont saisis. Une pétition est en ligne sur le site d'ARIS. La polémique enfle.

Pierre Gandonnière

(Le blog)

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut