Pascal Steichen
©Solé

Dentexia : des victimes au bout du rouleau

Le cabinet d’avocats mandaté pour représenter les victimes lyonnaises, parisiennes et châlonnaises des centres dentaires low cost Dentexia, doit jongler entre des négociations avec l’assureur de Dentexia (Axa), les organismes de crédit auprès desquels ont été souscrits des emprunts (notamment Franfinance) et les ministères de la santé et de la justice.

Depuis la liquidation des centres dentaires low cost Dentexia, deux volets judiciaires sont ouverts dans ce qui s'annonce être l'un des grands scandales sanitaires français.

D’une part, il y a le volet recouvrement des créances des sommes dues et d’autre part le volet de la responsabilité présumée de Pascal Steichen, businessman touche-à-tout, fondateur et ancien président de Dentexia.

Le cabinet d'avocats lyonnais Yellaw a été mandaté pour représenter la majeure partie des 2 000 victimes aujourd'hui déclarées.

Les précisions sur les procédures encours de l' "affaire Dentexia" sont à lire sur le site partenaire lelanceur.fr.

à lire également
Le nombre de cas positifs de coronavirus est reparti à la hausse en France depuis plusieurs jours. Désormais, les préfets peuvent rendre le port du masque aussi obligatoire dans les lieux publics ouverts. Ainsi, le port du masque est obligatoire dans certaines rues de Lille, de Nice ou encore d'Annecy. Et à Lyon ? Ce n'est pas encore d'actualité.
Faire défiler vers le haut