dentexia

Dentexia : après Lyon, un nouveau centre fermé à Chalon-sur-Saône

Après la fermeture du centre dentaire low-cost Dentexia du 6e arrondissement de Lyon, un nouveau centre Dentexia vient d'être fermé à Chalon-sur-Saône par l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.

Le scandale Dentexia continue, moins d'un mois après la fermeture du centre dentaire Dentexia du 6e arrondissement de Lyon, un autre centre de la marque situé à Chalon-sur-Saône vient d'être fermé par L'ARS Bourgogne-Franche-Comté pour des manquements sérieux à la qualité et à la sécurité des soins. Une fermeture qui fait suite à une inspection sanitaire menée le 25 février dernier.

Selon son communiqué, l'ARS pointe "l'insuffisance des mesures d'hygiène et de désinfection". L'agence invite les patients en cours de traitement à contacter un autre cabinet.

Le mois dernier, L'ARS Auvergne-Rhône-Alpes avait épinglé le centre dentaire Dentexia du 6e arrondissement pour des motifs similaires. L'agence avait conclu à une insuffisance de produits de nettoyage et de désinfection, ainsi qu'un défaut d'évacuation des déchets de soins à risque infectieux. Selon l'ARS, la sécurité des actes dentaires pratiqués n'est donc pas garantie : "Les patients s'exposaient à des dangers graves et immédiats de contamination bactérienne."

Le centre dentaire associatif low-cost avait déjà était épinglé par la justice comme le révèle notre enquête "Dentexia : le vrai scandale des “sans-dents”"publiée sur notre nouveau site d'information lelanceur.fr.

à lire également
2 commentaires
  1. juanphilip69 - 3 mars 2016

    Le scandale DENTEXIA, c'est de proposer des prestations à des prix très largement inférieurs à ceux pratiqués par la profession.Aussi, il fallait bien leur trouver quelque chose pour faire cesser la concurrence.2 cotons mal placés, une lingette oubliée et zou, comme par hasard, le comité d'hygiène débarque ce jour là , pour constater la mise en danger d'autrui et la violation des règles sanitaires.Ce qui apparait clairement, c'est le système mafieux dans lequel baigne toute la profession.Mais le client n'est pas idiot; il n'acceptera jamais le prix des prestations proposées 'plein tarif'Alors, tout en haut du pouvoir économico politique, on ne souhaite peut être pas que des 'pauvres' puissent bénéficier de prestations initialement réservées à une élite financièrement capable de

  2. Robes Pierre - 3 mars 2016

    les sans dents ont ils réellement besoin de se soigner ,telle est la question!

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut