Lycéens Manifestation el-Khomri
© Quentin Duval

De nombreux lycées bloqués dans la métropole de Lyon

De nombreux lycées de la métropole lyonnaise sont bloqués ce lundi par des manifestations. Ce mouvement vise l’ensemble des réformes scolaires portées par le gouvernement Macron. S’il ne se réclame pas directement des Gilets jaunes, il reprend à la faveur de la grogne qui traverse actuellement la France et se dit “solidaire”, via le syndicat UNL, de cette colère qui s’exprime depuis près d’un mois.

Depuis ce lundi matin, de nombreux lycées lyonnais sont bloqués par des manifestations de lycéens. En tout, plus d'une dizaine d'établissements sont partiellement ou complètement bloqués. Seul le lycée Jean-Paul-Sartre de Bron est totalement fermé, tandis que les blocages filtrants sont plus ou moins denses selon les lycées. “Certaines manifestations ont dû être dispersées par les forces de l'ordre. Trois personnes ont été interpellées pour jet de projectile et une lycéenne a été blessée sans que l'on en connaisse les raisons pour le moment”, confie la préfecture.

Un comptage difficile

Du côté de l'UNL, le syndicat des lycéens qui a appelé à une journée d'action ce lundi dans le prolongement de celle de vendredi, on estime à 4 000 le nombre de personnes mobilisées ce lundi. Une source policière estime de son côté à “1 000 grand maximum” le nombre de lycéens dans la rue aujourd'hui. Le rectorat estime quant à lui le comptage difficile, la mobilisation “étant mouvante”.

L'UNL demande “l’abrogation de la loi ORE et de Parcoursup, l’abrogation de la réforme du baccalauréat et du lycée, l’abrogation de la réforme de la voie professionnelle et l’abandon du projet du SNU”. “Ce n’est pas parce que les mobilisations de l’an passé n’ont pas abouti que la colère a disparu. Tous les nouveaux élèves de terminale se rendent compte en ce moment de ce qu’est Parcoursup et de la façon dont ce système va les affecter”, explique Bastien Quesada, le responsable fédéral de l'UNL.

“Nous sommes aussi solidaires des Gilets jaunes”

“Nous sommes aussi solidaires des Gilets jaunes. Si notre mouvement est plus basé sur les questions des lycéens, on ressent ce qu’ils disent via nos parents et même personnellement pour certains d'entre nous”, poursuit le délégué fédéral. Ce dernier espère pouvoir organiser une manifestation de tous les lycéens “calmement et pacifiquement” devant le rectorat “si les blocages prennent bien” dans les prochains jours.

Si la situation s’est calmée ce lundi après-midi dans la dizaine d'établissements où ont eu lieu les manifestations, les blocages pourraient être plus nombreux mardi dans la métropole. “Les lycées qui bloquent aujourd'hui vont continuer de bloquer demain et d'autres lycées ont signifié leur intention de nous rejoindre”, conclut Bastien Quesada.

Liste des lycées bloqués selon l’UNL :

Jean-Paul-Sartre (Bron)

Charlie-Chaplin ( Décines)

Robert-Doisneau (Vaulx-en-Velin)

Lumière (Lyon 8e)

La Martinière/Monplaisir (Lyon 8e)

Ampère (Lyon 2e)

Juliette-Récamier (Lyon 2e)

Brossolette (Villeurbanne)

Cité scolaire Sembat-Seguin (Vénissieux)

Jacquard (Oullins)

Aragon-Picasso (Givors)

Lyon  : le lycée de la Martinière bloqué, des barricades enflammées

à lire également
La manifestation des lycéens à Lyon est actuellement en cours de dispersion par les CRS entre le cours Gambetta et l'avenue Félix Faure. Les forces de l'ordre ont estimé qu'il y avait eu "trop de casses" selon nos informations. 
3 commentaires
  1. la veriter - 3 décembre 2018

    la fille blesser il font genre ils ne savent pas comment elle c'est blesser mon oeil elle c'est pris une flashball dans la tete alors quelle ne faisait rien que de faire valoir ces droit elle été en rien violente si tu vois se message sache que tout les jeunes en F<rance sont avec toi courage

  2. archibald - 12 décembre 2018

    La vériter, le responsable federal il fais genre il est lycéen mon oeil c'est plus le cas et en plus il ne s'est toujour pas écrire français dans tout les message qu'il écris sur Snap, instagram ou sur Lyon capital

  3. Bernard Girard - 13 décembre 2018

    A voir votre orthographe et votre grammaire française, on est en droit de douter de votre aptitude à juger du niveau du responsable fédéral dans ces deux domaines. :MdR:

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut