Dans l'Ain, le bilan catastrophique de la récolte de miel en 2021

Dans l'Ain, le bilan des récoltes de miel des apiculteurs est catastrophique. Certaines ruches pourraient même être menacées.

Entre conditions météorologiques catastrophiques et prolifération des nids de frelons asiatiques, l'apiculture a rarement été aussi menacés dans le département. Sur son site internet, le syndicat d'apiculture de l'Ain prévient : "malgré un hiver 2020-2021 rigoureux et des gelées tardives, un printemps et un été plutôt maussades, l’installation du frelon asiatique n’a été que ralentie et au 10 octobre le nombre de nids découverts sur l’ensemble de la région Auvergne-Rhône-Alpes dépasse celui de 2020".

Une multiplication de facteurs qui empêchent la bonne culture du miel. Interrogé par nos confrères de France 3, Benoît Rambaud raconte que son entreprise ne pourra compter que sur 3 tonnes de miel cette année, plutôt que les 15 tonnes habituelles à la même période. Un manque à gagner qui l'oblige à puiser dans ses réserves.

Un manque à gagner partout en France

Impactée par de longues périodes de gel, de froid, de pluies ou de vent, la récolte 2021 au niveau national s’établirait alors entre 7000 et 9000 tonnes selon l’Unaf, l'Union nationale des apiculteurs français. Son président, Christian Pons a déclaré en octobre dernier, dans un communiqué publié sur le site de l'union : "dès le mois de juillet, compte tenu de la situation dramatique de l’apiculture française, l’UNAF a alerté les services de l’état pour que soit mis en œuvre les calamités agricoles de manière à aider les apiculteurs à passer ce cap difficile". La récolte 2021 en France s’élèverait entre 7000 et 9000 tonnes, soit le tiers de celle enregistrée en 2020.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut