Hôtel de Région. @WilliamPham

Culture : le fonds régional d'urgence réactivé et plafonné à 5 000 euros

En parallèle de ses coupes dans les subventions accordées à de nombreux acteurs culturels, actées ce mercredi 25 mai, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a décidé de réactiver son fonds d’urgence en y fléchant 500 000 euros. La Région met en avant sa volonté de soutenir les festivals, mais les aides sont à destination de toutes les manifestations culturelles, qui respectent certains critères.

Après avoir fait l’objet de nombreuses rumeurs, finalement fondées, et avoir été débattues et vivement critiquées par les élus d’oppositions et les acteurs du monde de la culture, les baisses de subventions de la Région à plus de 130 structures ont été actées ce mercredi 25 mai en commission plénière. À Lyon, près de 25 institutions et événements en font les frais cette année pour un montant total évalué à environ 2 millions d’euros. 

Lire aussi : Nuits sonores, Woodstower, Maison de la Danse … la baisse des subventions de la Région s’allonge à Lyon 

On y retrouve l’Opéra de Lyon (- 500 000 €), les Subsistances (- 134 000 €), la Maison de la Danse (- 180 000 €), la Villa Gillet (- 350 000 €), la Biennale d’art contemporain (- 253 000 €), l’ENSBA (- 75 000 €) ou encore le Théâtre de la Croix-Rousse (- 23 000 €). L’argent prélevé devrait servir, selon l’exécutif régional, à rééquilibrer la distribution de ses ressources sur tout le territoire et à abonder à hauteur de 500 000 euros un fonds régional d’urgence pour aider les acteurs fragilisés par la crise. 

"Venir en aide aux plus fragiles"

Dans un communiqué envoyé à l’issue de la commission permanente de ce mercredi matin, la Région rappelle qu’un "effort de solidarité est demandé aux structures culturelles les plus solides pour venir en aide aux plus fragiles". Avant de préciser que ce fonds de solidarité servira à soutenir les festivals "fortement fragilisés par cette période complexe".

Rappelons par ailleurs que les baisses de subventions votées ce mercredi par la commission permanente de la Région touchent de nombreux festivals de la Région pour un montant global d’un petit peu plus d’1 million d’euros, souligne Pascal Bonniel-Chalier conseillère d’opposition EELV. À Lyon, les Nuits Sonores (-20%) et Woodstower (- 15%) font ainsi les frais de cette redistribution quand, un peu plus au sud, Jazz à Vienne et son enveloppe de 150 000 euros sont épargnés.

Une aide plafonnée à 5 000 € et réservée à certaines structures

Dans les faits, le plan de solidarité que présente la collectivité régionale ce mercredi est une réactivation du Fonds régional d’urgence par solidarité envers les acteurs culturels peinant à sortir de la crise et qui avait été adopté le 1er avril 2020. Si la Région insiste sur le soutien aux festivals, ces services nous ont confirmé que celui-ci est bien à destination de toutes les manifestations culturelles, qui devront candidater pour en bénéficier. 

Un certain nombre de critères devront néanmoins être remplis par les candidats pour toucher cette aide, plafonner à 5 000 euros par structure, ce qui limite son champ d’action. Sont éligibles les associations et entreprises de moins de 10 salariés et qui ont une activité dans les secteurs suivants : salles de cinéma, lieux de diffusion de spectacle vivant, lieux de diffusion de spectacle vivant, lieux de mémoire et lieux patrimoniaux ainsi que les structures organisatrices de festivals. Autre condition non négligeable, les candidats devront pouvoir justifier d’une perte de chiffres d’affaires supérieure ou égale à 30 % par rapport aux exercices de 2018 et 2019.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut