Préparation des doses de vaccin Pfizer BioNTech contre le Covid-19 @WilliamPham

Covid-19 à Lyon : près d'un jeune sur deux de 12-17 ans est complètement vacciné dans le Rhône

En France comme dans le Rhône, la vaccination progresse de manière régulière, principalement chez les plus jeunes où elle a été autorisée plus tardivement. Lundi 30 août, 45,5 % des adolescents du département, âgés de 12 à 17 ans, étaient désormais complètement vaccinés. Plus généralement, 68,3 des Rhodaniens possèdent un schéma vaccinal complet. Seule ombre au tableau, la vaccination des plus âgés ne progresse plus.

Depuis la fin du mois de juillet, le nombre de nouveaux cas positifs au Covid-19 diminue de manière régulière dans le Rhône. Désormais, le taux d’incidence, un indicateur qui permet de mesurer la circulation du virus à un instant T sur un territoire, est pointé à 223 pour 100 000 habitants, sur une semaine glissante, contre 278 le 19 août.

Lire aussi : Coronavirus : baisse des hospitalisations aux Hospices civils de Lyon

Les hospitalisations de personnes positives au Covid-19 baissent également depuis une semaine dans le département et plus singulièrement aux Hospices civils de Lyon. Les services de réanimation des HCL, eux, n’enregistrent pas encore d’amélioration, mais le nombre de patients dans une situation critique (52) reste contenu et bien éloigné des pics enregistrés lors des précédentes vagues, 152 pour la 1re vague, 172 pour la 2e vague et 152 pour la 3e. 

La vaccination en très forte augmentation chez les moins de 18 ans 

Une différence majeure que le porte-parole du gouvernement mettait au compte de la vaccination le 25 août, dans un discours prononcé à l’issue d’un conseil des ministres. Le 30 août, 68,3 % des habitants du Rhône possédaient ainsi un schéma vaccinal complet, c’est légèrement mieux que la vaccination au niveau national, qui était alors de 65,5 %.

À l’approche de la rentrée, la plus faible couverture vaccinale est toujours identifiée chez les adolescents, mais elle progresse très rapidement. Deux mois et demi après l’ouverture de la vaccination aux 12-17 ans, le 15 juin, 45,5 % des jeunes de cette catégorie d’âges sont complètement vaccinés, alors qu’ils étaient encore moins de 20 % à posséder un schéma vaccinal complet fin juillet. 

Selon les âges, la vaccination varie parfois fortement, comme le montre le graphique ci-dessus. Les 30-39 ans sont désormais plus de 200 000 à être complètement vaccinés dans le Rhône, soit 81,3 % des adultes de cette tranche d’âge. Ils sont suivis de près par les 50-59 ans (198 365), qui sont talonnés par les 40-49 ans (197 129). Pour rappel, en dessous de 12 ans la vaccination contre le Covid-19 n'est pas autorisée en France sauf cas exceptionnel. 

Au contraire, elle évolue très lentement chez les plus âgés

Seule ombre au tableau, la vaccination des personnes les plus âgées ne progresse quasiment plus, ou très lentement, depuis maintenant plusieurs semaines. C'est simple, depuis le 11 juin elle n'a augmenté que de 13,5 % chez les 80 ans et plus, qui sont aujourd'hui 83,5 % à être complètement vaccinés. Le constat est plus ou moins le même chez les 75-79 ans, mais il ne reste que 3,5 % des Rhodaniens de cette tranche d'âge à piquer. La vaccination des plus de 80 ans semble, elle, avoir atteint une sorte de plafond de verre, entre les personnes réfractaires, celles isolées, à mobilité réduite ou éloignées des soins.

La situation au niveau national est la même, seulement 81,3 % des Français les plus âgés sont totalement vaccinés, ce qui fait de la France un mauvais élève en Europe, quand en Espagne et au Portugal près de 100 % de la population de plus de 80 ans est inoculée.

Le nombre quotidien de primo-injections ralentit

Depuis début août, on note également que le nombre de primo-injections est moins élevé que ces derniers mois dans le Rhône, même si 74,3 % des habitants ont déjà reçu au moins une dose de vaccin. Après un pic enregistré le jeudi 29 juillet avec la vaccination de 14 478 personnes, une dizaine de jours plus tard leur nombre était deux fois moins important. Le dimanche 29 août, ce chiffre est même descendu à 1286, soit le nombre d’injections le plus faible depuis le mercredi 7 mars, où 641 doses avaient été administrées. Il faut toutefois relever que depuis le début de la semaine les primo-injections remontent, 3 105 personnes ayant été vaccinées le 30 août.

 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut