Premières vaccinations contre la covid-19 à l’hôpital de la Croix-Rousse à Lyon © Paul Terra

Covid-19 à Lyon : avant la rentrée, près de 35 % des adolescents du Rhône sont complètement vaccinés

Alors que la rentrée approche et que les opérations de vaccination se multiplient dans le Rhône et la Métropole de Lyon, les chiffres du nombre de Rhodaniens désormais complètement vaccinés sont plutôt encourageants. Au 23 août, 64 % des habitants du Rhône possédaient ainsi un schéma vaccinal complet, en revanche depuis le début du mois d’août on note une baisse du nombre de premières injections. 

Après avoir atteint un pic à la fin du mois de juillet, le nombre de nouvelles contaminations au Covid-19 dans le Rhône a stagné, avant finalement de commencer à descendre il y a quelques jours. Désormais, le taux d’incidence, un indicateur qui permet de mesurer la circulation du virus à un instant T sur un territoire, s’établit à 270 pour 100 000 habitants, sur une semaine glissante. À titre de comparaison, il était de 320 à la fin du mois de juillet. 

En revanche, les hospitalisations de personnes positives au Covid-19 augmentent dans le département et plus singulièrement aux Hospices civils de Lyon. Selon les derniers chiffres communiqués par les HCL, au 23 août, 169 patients Covid positifs étaient ainsi hospitalisés dans leurs établissements, contre 144 le 16 août. Le nombre de patients admis en réanimation est lui aussi en hausse, passant de 42 à 49. Néanmoins, s’il l’ont se réfère aux chiffres enregistrés au pic des précédentes vagues, 152 pour la 1re vague, 172 pour la 2e vague et 152 pour la 3e, la situation est plus que contenue. 

La vaccination freine les hospitalisations

Selon le porte-parole du gouvernement, qui s’est exprimé ce mercredi 25 août, au terme d’un conseil des ministres, sans le  "vaccin la pression hospitalière [en France, NDLR] serait aujourd’hui deux à trois fois plus forte qu’elle ne l’est". Depuis l’allocution du président de la République le 12 juillet, 12 millions de personnes se sont rendues dans les centres de vaccination pour se faire vacciner. À titre de comparaison, dans le Rhône, depuis le discours d’Emmanuel Macron 448 103 personnes ont complété leur schéma vaccinal.

Lire aussi : Coronavirus : la hausse des hospitalisations se poursuit aux Hospices civils de Lyon

Les primo-injections en baisse au mois d’août

Toutefois, depuis le début du mois d’août on note que le nombre d’injections quotidiennes est en forte baisse dans le département. Après un pic enregistré le jeudi 29 juillet avec la vaccination de 14 478 personnes, une dizaine de jours plus tard leur nombre était deux fois moins important. Le dimanche 22 août, ce chiffre est même descendu à 1849, soit le nombre d’injections le plus faible depuis le 2 mai, où 1 627 doses avaient été administrées. Il faut tout de même noter que depuis le début de la semaine le nombre de primo-injections remonte avec notamment 4 928 personnes vaccinées le 24 août. 

La vaccination en forte augmentation chez les moins de 25 ans

Le 23 août, 64 % des habitants du Rhône possédaient un schéma vaccinal complet, c’est légèrement mieux que la vaccination au niveau national, qui était alors de 62,1 %. À l’approche de la rentrée, la plus faible couverture vaccinale est toujours identifiée chez les adolescents, mais elle progresse rapidement. Ainsi, le 23 août 34,7 % des adolescents du Rhône, de 12 à 17 ans, étaient complètement vaccinés, contre seulement 20 % au début du mois. Alors que le retour des étudiants à l’université se profile également, 63,6 % des Rhodaniens de 18-24 ans possèdent un schéma vaccinal complet. À titre de comparaison, ils étaient 49 % le 1er août.

Selon les âges la vaccination varie parfois fortement, comme le montre le graphique ci-dessous. Les 30-39 ans représentent désormais le plus grand nombre de Rhodaniens vaccinés, ils sont 194 692 à posséder un schéma vaccinal complet, soit 75 % des personnes de cette tranche d’âge. Ils prennent la place en tête du classement aux 50-59 ans (191 958) qui jusqu’à présent figuraient toujours en tête de ce classement. Pour rappel, en dessous de 12 ans la vaccination contre le Covid-19 n'est pas autorisée en France sauf cas exceptionnel. 

Lire aussi : Auvergne-Rhône-Alpes : où en est la vaccination par départements ?

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut