supporters belges euro 2016
©DR

Coupe du monde : les Belges de Lyon diablement optimistes

Ce mardi, tout le monde est au courant, la France va affronter la Belgique pour les demi-finales de la Coupe du monde de football à 20h à Saint-Pétersbourg. Petit tour d’horizon sur les supporters belges qui vivent dans la capitale des Gaules.

À l’avenue des frères Lumière, dans le 8e, mais aussi dans la rue Saint-Jean dans le Vieux-Lyon, la friterie belge Bintje & Zoet ne désemplit pas. Scott Wagemans, propriétaire du fast-food, est enthousiaste pour le match de demain soir : “Il n’y aura aucun Belge qui travaillera dans notre friterie demain soir. J’ai vu le dernier match avec ma famille belge qui n’est pas très foot, depuis, on est tous derrière, c’est surréaliste. Tous les Belges y croient, notre équipe est composée des meilleurs attaquants, il y a eu de vrais coups d’éclat, notamment lors du match contre le Japon !” Pour le match, la camaraderie sera de mise, notamment avec les bars de la rue Saint-Jean : “On sera ouvert de 18 à 23h en principe, tout dépend de la fin du match. Ce sera un moment fédérateur”, ajoute-t-il malicieusement. Les habitués belges viennent dans sa friterie toutes les semaines, notamment depuis l’ouverture du 2e fast food pouvant accueillir 38 personnes, à quelques mètres de Monplaisir dans le 8e en mai dernier. “Ce sont les plus grandes équipes de cette Coupe du monde. Une fois qu’on aura le gagnant, la finale sera tracée. Je trouve les Belges un peu plus optimistes, les Français sont plus mitigés, notamment dès qu’il y a une déconvenue” analyse calmement Mr Wagemans.

C’est vraiment une finale avant l’heure”

Côté étudiant, Igor Carnoy, étudiant à Science Po Lyon, analyse de manière plus radicale : “C’est vraiment une finale avant l’heure et le fait de jouer contre la France rajoute un enjeu considérable. De 2002 à 2004, on n’a pas participé à un tournoi majeur et depuis 2014, on joue avec ce qu’on appelle la “génération dorée” (avec Hazard, Lukaku, de Bruyne…). Cela fait qu’on est revenu dans le top mondial (…), cette année semble être la bonne et, pour nous, c’est le moment ou jamais.” Pour Elliott Barcet, Belge flamand, “la Belgique peut gagner objectivement grâce à la symbiose de son équipe, mais d’un point subjectif, la France a de grandes chances de gagner.” D’après le consulat honoraire belge, entre 10 et 11 000 personnes de nationalité belge vivent dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Pour regarder le match dans une ambiance conviviale, l’organisation Belgian Business Club, en lien avec la Chambre de commerce franco-belge, va réunir une cinquantaine de personnes au restaurant Le Biniou, qui sert notamment la bière belge Jupiler, dans le 6e. Le président de la Chambre de commerce franco-belge, Yvan Burghgraeve est confiant pour une nouvelle victoire des Diables rouges : “L’équipe est dans une bonne dynamique et dans un bon état d’esprit. Mais il ne faut pas se surestimer pour autant.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut