Coronavirus : une machine de test haut débit installée à Lyon

Grâce à ce nouvel équipement installé au sein de l’Institut des Agents Infectieux (IAI) de l’hôpital de la Croix-Rousse, 2400 analyses de prélèvement vont pouvoir être réalisées chaque jour. 

Le 30 mars dernier, l’Institut des Agents Infectieux (IAI) de l’hôpital de la Croix-Rousse a reçu une machine haut débit d’extraction d’ARN et de préparation d’analyses PCR de détection du Covid-19 permettant d'analyser 2400 prélèvements par jour. Il s'agit de la première installation d’une série de 20 machines réparties sur différents établissements de santé, pour couvrir le territoire national. 

“Le test diagnostique dit "PCR" (pour technique d’amplification enzymatique) consiste en un prélèvement naso-pharyngé à l'aide d'un petit écouvillon (sorte de grand coton-tige) inséré dans le nez. L'échantillon permet de rechercher, à un instant T, la présence du matériel génétique du Covid-19 et de confirmer le diagnostic de l'infection. Contrairement à une analyse de sang, le test ne permet pas d’établir l’immunité contre le virus de la personne testée. Ce test permet de diagnostiquer une infection en cours avec l’objectif que les patients recevant un résultat positif se mettent en isolement, afin d’éviter de contaminer d’autres personnes”, décrivent les Hospices civils de Lyon. 

Et d'ajouter : “dans la période pré-déconfinement, la priorité est donnée aux soignants et aux lieux de vie collectifs (Ehpad, unités pénitentiaires...) dans le but de dresser un état des lieux et d’éviter les contaminations secondaires. Dans la période post-confinement, le dépistage sera massivement étendu à la population, avec des résultats assurés dans un délai de 9 à 12 heures, envoyés directement sur smartphone”. Dans cette seconde phase, la machine sera déplacée sur l’hôpital militaire Desgenettes à Lyon, afin de disposer de locaux plus adaptés à une utilisation prolongée sur plusieurs mois.

Le déploiement national de cette technologie sera piloté depuis Lyon. Depuis le début de la crise sanitaire l’IAI est passé de quelques dizaines de tests en technique semi-automatisée assurés en journée par une équipe d’une dizaine de techniciens à une capacité de 700 tests quotidiens en fonctionnement continue 24h/24.

à lire également
Le nombre de cas positifs de coronavirus ne cesse d'augmenter à Lyon et dans la région. Dans les hôpitaux, ce vendredi soir, la hausse du nombre de patients se poursuit. Mais, pour l'instant, elle n'est pas exponentielle comme lors de la 1ère vague.
Faire défiler vers le haut