Coronavirus : un masque prometteur utilisable 100 fois et rechargeable

Dans le contexte du coronavirus COVID-19, plusieurs acteurs de la région Auvergne-Rhône-Alpes se sont unis pour imaginer un masque qui pourrait être réutilisé 100 fois.

Le projet OCOV pourrait contribuer à lutter contre la pénurie de masques en France durant cet épisode du coronavirus COVID-19. Ce masque réutilisable a été imaginé par un collectif d’acteurs économiques de la région Auvergne-Rhône-Alpes composé du CEA, de grandes entreprises comme Michelin, ARaymond, Schneider, de PME (Ouvry, Sofileta) et d’institutions et collectivités.

Ensemble, ils ont conçu un produit, OCOV, qui pourrait être vendu à 28 euros, réutilisable 100 fois grâce à cinq cartouches filtres (soit un coût de 28 centimes par utilisation). Il serait ensuite possible d'acheter des cartouches supplémentaires pour recharger le masque. Une pré-série de 5000 est en cours de fabrication et l'objectif affiché est désormais d'en produire un million par semaine durant le mois de mai, pour atteindre un volume de cinq millions d'unités en juin.

OCOV est un masque de type "FM (Face Mask) P1 ou P2", précisent ses créateurs dans un communiqué, "il comprend une pièce faciale souple qui recouvre le nez, la bouche et le menton, ainsi que des filtres remplaçables et réutilisables. Le taux de fuite requis par la norme FM est 5 fois inférieur à la norme FF (<2 % pour FM et <8 % pour les filtres FF). La pièce faciale souple épouse la forme du visage et minimise donc le taux de fuite par rapport aux filtres FFP1 ou FFP2 ou d’autres masques lavables".

Faire défiler vers le haut